FLASH
[18/10/2018] Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  |  On pleure pas l’assassinat de Khashoggi, qui disait en 2007 : La Nakba n’est pas différente de l’Holocauste  |  Mélenchon appelle ses partisans à faire barrage aux policiers qui perquisitionnent le siège de La France Insoumise  |  Agression brutale contre des Juifs à Brooklyn. Le nom de l’attaquant n’est bien sûr pas Smith, Johnson ou quelqu’un du KKK, mais Farrukh Afzal  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 25 novembre 2013

 

MLP-7

Oui, sauf qu’ils ne s’unissent jamais.

Michel Garroté, réd en chef  –-  Quand se dérouleront les élections municipales en France ? Les premiers et deuxièmes tours de ces élections se tiendront les dimanches 23 et 30 mars 2014. La campagne électorale a déjà commencé en ce mois de novembre 2013, soit cinq mois avant l’échéance proprement dite.

Une campagne « à la française », avec ses mises en scène, ses coups bas et ses déclarations opportunistes et hypocrites. Les médias notamment, mettent tous les jours en avant le Front National de Jean-Marie et Marine Le Pen. C’est le Front National en tenue Bleu Marine qui fait la Une.

A ce propos, j’aimerais rappeler à celles et ceux qui ont la mémoire courte, que les Français votent volontiers pour le Front National aux élections municipales (23 et 30 mars 2014) et européennes (25 mai 2014). Et beaucoup moins volontiers aux présidentielles et aux législatives.

La raison en est qu’une présence relativement forte du FN dans les institutions locales et au Parlement européen n’effraye pas les Français. En revanche, au second tour des présidentielles et aux législatives, les Français sont infiniment moins nombreux à voter FN. A moins que…

42% des Français n’excluent pas de voter FN

42% des Français n’excluent pas de voter pour une liste soutenue par le Front national aux élections municipales si l’occasion se présentait dans leur ville, selon un sondage. Selon ce sondage réalisé par l’institut Polling Vox, 18% des Français répondent qu’ils pourraient voter certainement pour une liste soutenue par le Front national dans leur ville et 24% peut-être.

Parmi les sympathisants UMP, le cumul de ceux pouvant certainement ou peut-être voter pour une liste du Front national atteint 59% contre 9% pour les sympathisants de gauche. A notez que 9% à gauche, c’est presque un Français sur dix. Autrement dit, c’est beaucoup.

Dans le même sondage, 88% des Français répondent penser que parmi les candidats présentés par le Front national il y a des personnes tenant des propos racistes ou antisémites et 40% disent penser qu’il n’y en a pas davantage que dans les autres partis.

En clair, 40% des Français pensent qu’il y a aussi – ou qu’il y a autant – de racistes et d’antisémites à l’UMP, au PS et à l’extrême-gauche qu’au Front national. C’est la première fois que – selon un sondage – quatre Français sur dix estiment qu’il y a du racisme et de l’antisémitisme dans tous les partis politiques.

69% disent qu’ils modifieraient leur vote si un candidat pour qui ils avaient l’intention de voter tenait des propos racistes ou antisémites et 30% disent qu’ils ne le feraient pas. Autrement dit, près d’un tiers des Français voteraient pour un candidat FN ayant tenu des propos racistes ou antisémites.

55% des jeunes n’excluent pas de voter FN

Plus d’un jeune sur deux âgé de 18 à 24 ans, 55% très exactement, n’excluent pas de voter Front national aux élections municipales de 2014, selon le même sondage de l’institut Polling Vox. Le noyau dur de la disposition à voter FN est particulièrement fort chez les hommes jeunes et assez jeunes, avec 28% des hommes de moins de 35 ans. Il est élevé parmi les ouvriers à 36%.

Comme je l’écrivais dans mon introduction, les Français votent volontiers pour le Front National aux élections municipales. Car une présence relativement forte du FN dans les institutions locales ne les effraye pas. 2014 n’est pas 2017. A moins que…

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

  

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz