FLASH
[12:25] Ilhan Omar soupçonnée d’avoir organisé un racket pour des votes à Minneapolis  |  L’EPA notifie le gouverneur californien Newsom que l’interdiction des voitures avec moteurs à explosion d’ici 2035 est « peut-être illégale »  |  La « Coalition des pasteurs noirs » déchire Kamala Harris pour avoir célébré le « lumineux » fondateurs de Black Lives Matter (qui détruit les quartiers noirs)  |  NYC se prépare au confinement alors que 8 quartiers connaissent une augmentation alarmante du nombre de cas de coronavirus  |  Règlement de comptes tribal : 6 corps, dont 1 blessé, retrouvés dans une fosse d’épuration d’un village palestinien  |  Le suspect de l’attaque au couteau à Paris voulait venger les caricatures du prophète  |  Le parlement arménien condamne l' »attaque militaire à grande échelle » de l’Azerbaïdjan  |  La crise égypto-palestinienne agumente alors qu’Abbas se rapproche de la Turquie, du Qatar et du Hamas  |  La police de Portland refuse de communiquer l’identité d’un violent émeutier antifa pro-Biden accusé de 4 crimes parce qu’il a 17 ans  |  Les forces de sécurité égyptiennes ont éliminé 2 terroristes à Qalioubiya  |  Le chef de la milice irakienne justifie les attaques contre l’ambassade américaine en la qualifiant d' »envahisseur »  |  Les États-Unis déplacent leur ambassade de Bagdad à Erbil  |  Un Américain condamné à 30 ans de prison pour avoir voulu décapiter notre amie Pamela Geller  |  Des soldats de l’armée israélienne ont appréhendé en Judée des terroristes avec des cocktails Molotov  |  Nigeria : Au moins 30 morts dans un attentat islamiste contre le convoi du gouverneur régional  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gilles William Goldnadel le 25 novembre 2013

Goldnadel bibliothèque

La gauche, dans sa détresse politique et idéologique, aimerait retrouver la martingale magique.

Périodiquement, elle tente de se refaire une santé sur le dos de la société en brandissant l’épouvantail raciste.

Il y a quelques mois, le drame survenu dans le cadre d’une rixe entre des militants d’extrême-droite et leurs alter ego d’extrême-gauche, un peu vite qualifiés « d’antifascistes », en a été le prétexte hallucinant.

On sait depuis que les conditions de l’agression étaient autrement plus complexes qu’indiquées par une certaine presse, entonnant déjà le Chant des Partisans.

Il y a quelques semaines, l’affaire Léonarda a donné l’occasion à quelques parlementaires de la gauche extrême d’évoquer ridiculement le sombre temps des rafles.

Il y a quelques jours, une militante de l’UNEF – le syndicat d’étudiants qui tente d’embrigader les jeunes lycéens – a avoué que les insultes anti-arabes et anti-gauchistes qu’elle avait dit avoir subies, n’étaient nées que dans son imagination victimaire.

Une grande partie de la presse, qui avait pris pour argent comptant ses accusations, est demeurée économe sur ses suites.

Enfin, après la parution d’une tribune, d’un sympathique et ordinairement mesuré présentateur de couleur, se plaignant dans Le Monde d’un retour du racisme, Madame Taubira lui a opportunément emboité le pas de charge.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Bien entendu, les comparaisons zoologiques que la candidate du Front National, depuis sanctionnée, s’est permis de faire à son encontre, sont littéralement odieuses, comme les imprécations d’une lycéenne stupide.

Pour autant, y voir la montée d’un racisme anti-noir que tous les sondages d’opinion démentent, vouloir faire d’incidents isolés une loi générale alors que par ailleurs on dénonce la dictature du fait divers, confirme l’instrumentalisation dangereuse d’un phénomène avec lequel il devrait être interdit de continuer à jouer sans fin.

Sans vouloir entrer dans la concurrence victimaire, je ne m’interdis pas ici de faire remarquer que ce ne sont pas dans des écoles « noires » ou « arabes » que des enfants ont été massacrés il y a plus d’un an.

Tout cela pour ramener, décemment, les événements à leur juste proportion.

En conséquence, il restera loisible, en dépit des tentatives actuelles, de critiquer la violation des lois républicaines sur les flux migratoires parce que, précisément, elle attise haine et ressentiment, ou la politique de Madame la Garde des Sceaux en matière pénale, parce qu’elle est calamiteuse.

Tout le reste n’est que spéculation oiseuse.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz