FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 26 novembre 2013

Après avoir vendu sa maison, la famille se retrouve dans une situation impossible à tenir. Leurs recherches pour louer une maison de plain-pied s’avère un vrai casse-tête.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Huit heures du matin dans une zone commerciale en bordure de la rocade alésienne. Sur le parking, un peu de vie derrière les vitres embuées d’une voiture stationnée. Une fenêtre s’ouvre : « Bonjour Monsieur, vous voulez un café ? C’est de bon cœur ! » Andrée, 77 ans, vit depuis un mois dans une voiture avec ses deux fils, David et Eddy, la quarantaine. Même si « elle a eu de meilleurs jours », comme le glisse gentiment son fils aîné, la dame garde son sourire et sa générosité.

« On a touché le fond, on ne peut que rebondir »

L’hiver n’est pas encore descendu sur la capitale cévenole, mais avec 7 petits degrés affichés au thermomètre, même sous les couettes, la nuit a dû être plutôt fraîche dans la voiture.

« Le matin, on se réveille tôt vers 6 h 30. De toute façon, avec le va-et-vient des camions, on n’a pas trop le choix, on a pris le rythme maintenant », raconte David, pantoufles aux pieds sur le bitume.

Tous les matins, Émilie, employée de la boîte de location qui prête son parking aux infortunés, apporte un thermos d’eau chaude pour le petit-déjeuner : « Je ne veux pas qu’ils se sentent assistés mais comme ça, c’est plus pratique pour eux… »

RSA et retraite

C’est aussi un peu de chaleur humaine et de réconfort pour cette famille qui se retrouve dans une situation inextricable. En effet, après avoir vendu sa maison de Saint-Jean-de-Valériscle, elle dispose de fonds et de 2 000 € par mois (une retraite et deux RSA) pour louer une maison de plain-pied, mais, comme le regrette le fils : « Il y a toujours un coup de frein. Soit c’est à cause du chien, soit c’est le RSA, soit la caution solidaire, ou les délais, il y a toujours quelque chose qui coince. »

Ils recherchent une maison de plain-pied

Pourtant, les frères ne ménagent pas leurs efforts pour essayer de se sortir de l’impasse. « Chaque semaine, on relève les annonces sur le site “Le Bon coin”, on téléphone tous les jours. On recherche une maison, de plain-pied pour maman, d’au moins 90 m2 avec un jardin. Un loyer autour des 630 €. Il y a peu d’offres dans le secteur mais, s’il le faut, on est prêts à déménager jusqu’en Bretagne, on s’est même renseignés pour louer un garage et être à l’abri ! »

Les recherches sont aussi orientées auprès des services sociaux et des mairies via le “lieu ressources – relais emploi de Vivre en Cévennes”, elles n’ont pour l’instant pas porté leurs fruits.

Trouver un toit : une priorité

« La priorité pour nous, c’est de trouver un toit. Après, on verra pour un boulot, en CDD ou en CDI, peu importe, on trouvera du travail, mais il nous faut d’abord un logement avant qu’il fasse vraiment froid. De toute façon, maintenant qu’on a touché le fond, on ne peut que rebondir. »

Sur le parking, les véhicules poursuivent leurs rotations. Le supermarché du coin va bientôt ouvrir ses portes, un moment très attendu pour la famille échouée au beau milieu des grandes enseignes : « On va pouvoir aller faire un brin de toilette et quelques courses, explique David. Mais vous savez, dans la voiture, on se dépense peu, on passe le temps comme on peut avec la radio et les mots-croisés. Alors le repas, il est vite avalé ! »
Contact : 07 80 09 64 39

http://www.midilibre.fr/2013/11/24/a-77-ans-elle-vit-et-dort-en-voiture-depuis-un-mois%2c787792.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz