FLASH
[24/11/2017] Egypte : nouveau bilan de l’attentat contre la mosquée Al-Rawda du Sinaï : 235 morts  |  L’auteur des tags Juif à Marseille est un juif. Taré ! Cela ne réduit hélas pas la haine anti juive ds militants islamistes  |  Egypte: attentat mosquée du Sinaï nouveau bilan 184 morts , 180 blessés – belle opération de paix et tolérance  |  La manifestation de Génération Identitaire interdite samedi à Paris, mais celles des islamistes qui hurlent mort aux juifs sont autorisées  |  Religion d’amour : Egypte – au moins 50 morts, des dizaines de blessés dans une attaque contre une mosquée dans le nord du Sinaï  |  Un policier a été condamné à 6 mois ferme pour avoir donné une gifle à un migrant  |  L’Iran interdit les lunettes de soleil et le vernis à ongle aux femmes, considérés comme ‘érotique’  |  [23/11/2017] Ce n’est pas un gag (hélas) : le groupe EELV à la mairie de paris veut rebaptiser la journée du patrimoine en journée du matrimoine  |  Les forces irakiennes lancent l’opération finale pour nettoyer les dernières bases d’Isis dans le désert  |  [22/11/2017] Haute-Savoie : un individu tué par balle par un policier lors d’échanges de tirs contre un véhicule qui fonçait sur plusieurs policiers. 1 homme interpellé, 2 en fuite  |  Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 26 novembre 2013

Après avoir vendu sa maison, la famille se retrouve dans une situation impossible à tenir. Leurs recherches pour louer une maison de plain-pied s’avère un vrai casse-tête.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Huit heures du matin dans une zone commerciale en bordure de la rocade alésienne. Sur le parking, un peu de vie derrière les vitres embuées d’une voiture stationnée. Une fenêtre s’ouvre : « Bonjour Monsieur, vous voulez un café ? C’est de bon cœur ! » Andrée, 77 ans, vit depuis un mois dans une voiture avec ses deux fils, David et Eddy, la quarantaine. Même si « elle a eu de meilleurs jours », comme le glisse gentiment son fils aîné, la dame garde son sourire et sa générosité.

« On a touché le fond, on ne peut que rebondir »

L’hiver n’est pas encore descendu sur la capitale cévenole, mais avec 7 petits degrés affichés au thermomètre, même sous les couettes, la nuit a dû être plutôt fraîche dans la voiture.

« Le matin, on se réveille tôt vers 6 h 30. De toute façon, avec le va-et-vient des camions, on n’a pas trop le choix, on a pris le rythme maintenant », raconte David, pantoufles aux pieds sur le bitume.

Tous les matins, Émilie, employée de la boîte de location qui prête son parking aux infortunés, apporte un thermos d’eau chaude pour le petit-déjeuner : « Je ne veux pas qu’ils se sentent assistés mais comme ça, c’est plus pratique pour eux… »

RSA et retraite

C’est aussi un peu de chaleur humaine et de réconfort pour cette famille qui se retrouve dans une situation inextricable. En effet, après avoir vendu sa maison de Saint-Jean-de-Valériscle, elle dispose de fonds et de 2 000 € par mois (une retraite et deux RSA) pour louer une maison de plain-pied, mais, comme le regrette le fils : « Il y a toujours un coup de frein. Soit c’est à cause du chien, soit c’est le RSA, soit la caution solidaire, ou les délais, il y a toujours quelque chose qui coince. »

Ils recherchent une maison de plain-pied

Pourtant, les frères ne ménagent pas leurs efforts pour essayer de se sortir de l’impasse. « Chaque semaine, on relève les annonces sur le site “Le Bon coin”, on téléphone tous les jours. On recherche une maison, de plain-pied pour maman, d’au moins 90 m2 avec un jardin. Un loyer autour des 630 €. Il y a peu d’offres dans le secteur mais, s’il le faut, on est prêts à déménager jusqu’en Bretagne, on s’est même renseignés pour louer un garage et être à l’abri ! »

Les recherches sont aussi orientées auprès des services sociaux et des mairies via le “lieu ressources – relais emploi de Vivre en Cévennes”, elles n’ont pour l’instant pas porté leurs fruits.

Trouver un toit : une priorité

« La priorité pour nous, c’est de trouver un toit. Après, on verra pour un boulot, en CDD ou en CDI, peu importe, on trouvera du travail, mais il nous faut d’abord un logement avant qu’il fasse vraiment froid. De toute façon, maintenant qu’on a touché le fond, on ne peut que rebondir. »

Sur le parking, les véhicules poursuivent leurs rotations. Le supermarché du coin va bientôt ouvrir ses portes, un moment très attendu pour la famille échouée au beau milieu des grandes enseignes : « On va pouvoir aller faire un brin de toilette et quelques courses, explique David. Mais vous savez, dans la voiture, on se dépense peu, on passe le temps comme on peut avec la radio et les mots-croisés. Alors le repas, il est vite avalé ! »
Contact : 07 80 09 64 39

http://www.midilibre.fr/2013/11/24/a-77-ans-elle-vit-et-dort-en-voiture-depuis-un-mois%2c787792.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz