FLASH
[22/01/2018] Voilà à quoi sert la « fâcheuse sphère »: à faire ce que les médias ne font plus. Le 20, Dreuz dénonçait le choix par L’Oréal Paris de l’antisémite Amena Khan pour sa nouvelle campagne – le 22, L’Oréal annulait la campagne et se séparait de Khan  |  Un terroriste musulman armé d’un couteau a été appréhendé par la police. Là c’était à Hebron en Judée Samarie occupée par les Arabes, demain ce sera à St Denis occupée par les Arabes  |  Trump a gagné contre les obstructionnistes du parti Démocrate qui ont fermé le gouvernement  |  Tiens, une institution internationale moins corrompue par l’idéologie gauchiste des médias? Le FMI salue la réforme fiscale de Donald Trump  |  Si le terrorisme rentre dans les prisons, cela va être très compliqué. Aujourd’hui il y a évolution majeure. Il y a une montée en puissance des ‘barbus’ qui représentent la mafia la plus puissante derrière les murs  |  Suède, Malmo, seconde attaque à la grenade en une semaine : après un poste de police, un restaurant – et si vous questionnez les bienfaits de l’immigration vous êtes un facho  |  Dans la nuit, 30 trafiquants de drogue égyptiens ont été pris entre les feux des polices israélienne et égyptienne à la frontière. 1 trafiquant israélien a été tué. Plusieurs dizaines de kg de drogue saisis  |  [20/01/2018] France : Mutinerie en cours à la prison de Maubeuge, des dizaines de détenus regroupés, forces de l’ordre sur place  |  [19/01/2018] Agression motivée par l’islam- 2 surveillants de la prison de Borgo (Corse) ont été agressés à l’arme blanche ce matin par un détenu. Ils sont blessés, l’un gravement. Selon un délégué syndical, le détenu a hurlé : « Allah Akbar » (Corse-Matin)  |  L’incident de la Yeshiva de Bonneuil-Sur-Marne (94), où deux juifs ont été heurtés par une voiture ne semble pas au premier abord être un acte terroriste. C’est un accident de la circulation. Le chauffeur est en garde à vue (source RSB News)  |  [18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 30 novembre 2013

La décision de la Grande Mosquée de Paris d’assigner, voici quelques semaines, les femmes dans une salle de prière aménagée au sous-sol n’a pas été du goût de toutes. Un collectif de fidèles parmi les femmes, en colère contre une décision qu’elles jugent arbitraire, s’est constitué pour appeler l’administration à les replacer dans la salle principale où elles avaient l’habitude de prier derrière les hommes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Dans une lettre envoyée lundi 25 novembre au recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, elles réclament des explications officielles. « L’administrateur général nous a répondu que cette décision avait été prise suite à une demande des fidèles-hommes trop gênés par le comportement bruyant de certaines femmes. Cet argument ne nous a pas étonnées car nous avons également été victimes de ces faits » mais « interdire l’entrée de ce lieu à l’ensemble des femmes pour les raisons évoquées s’apparente bien à une sanction collective injuste et disproportionnée », font-elles savoir.

Une séparation sans motif religieux
Pour remédier à ces troubles, proposition a été faite pour « que le rideau de séparation entre les femmes et les hommes soit retiré, d’une part, parce qu’il n’a pas de base religieuse et qu’il stigmatise les femmes et d’autre part, supprimer cette isolation visuelle aurait permis aux femmes « dissipées » de mieux se concentrer sur l’activité de prières et de méditation à l’image des hommes », expliquent-elles.

La nouvelle pièce qui leur est dédiée étant isolée, la situation s’est aggravée puisqu’elle est devenue « un vrai salon de thé et une garderie : aucune possibilité d’être concentrée et de profiter de la beauté architecturale de cette mosquée historique propice au recueillement ».

Les femmes en action à la mosquée
Pour être mieux entendues des responsables, une dizaine de jeunes femmes se sont rendues à la mosquée, samedi 23 novembre, lors de la prière du soir (Maghreb) pour accomplir cette obligation religieuse à leur salle de prière habituelle, et ce, malgré les protestations d’hommes qui, l’argument du « haram » en main, refusaient de les voir prier dans la même pièce qu’eux. Après la prière, ces dernières assurent même avoir été menacées « pour nous dissuader de revenir ».

Pour appuyer leur demande au recteur, une pétition en ligne a été lancée en parallèle par le collectif. « L’invisibilisation des femmes dans les lieux de culte est symptomatique d’un malaise dans les rapports hommes-femmes. Nous souhaitons rétablir une réalité de la tradition prophétique qui est que les femmes étaient (et sont) des actrices dans la vie de la société et de leur communauté religieuse », lit-on. Les femmes n’entendent pas se laisser intimider : elles attendent de pied ferme une décision favorable qui saura les sortir d’une exclusion injustifiée.

http://www.saphirnews.com/A-la-Grande-Mosquee-de-Paris-les-femmes-se-rebiffent_a17995.html

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz