FLASH
[18/02/2019] A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 décembre 2013

Manuel Valls n’a pas le profil d’un sympathisant néo-nazi.

Notre confrère Enquête et Débat a remarqué, en parcourant Death by Dior, un livre sur le nazisme, le satanisme, l’inceste et le meurtre consacré à la nièce de Christian Dior, nazie assumée qui portait en pendentif une croix gammée sur un collier de perles, que son amant – et auteur du livre – apparaît sur une photo avec un Manuel Valls souriant et détendu :

Valls et Terry Cooper
Valls et Terry Cooper

« Certainement une photo volée » fut ma première pensée, en regardant la photo prise à Evry avec l’ancien néo-nazi.

Ma seconde pensée fut, « si ce n’est pas une photo volée, c’est que Manuel Valls ne connaissait pas le passé de Cooper », décrit dans Dossier néo-nazisme (Editions Ramsay, 1977) comme un «jeune fanatique», «transfuge» d’un mouvement antisémite anglais, l’ « Anti-Jewish Fighters Corps ».

Seulement voilà, dans l’interview (ci dessous) qu’il a accordé à Enquête et Débat, Cooper affirme : « il [Manuel Valls] me connaît, je le connais, il m’appelle le Britannique », et « il était au courant de mon passé avec Françoise Dior ».

Ecoutez-le :

E&D : on a l’impression que vous êtes proches [Manuel Valls et vous], sur cette photo.

Terry Cooper (avec un fort accent anglais) : Disons que je suis le seul qui arrive de lui faire rire… il m’appelle le britannique (rires).

A l’époque où vous prenez cette photo, Manuel Valls connait votre passé avec Françoise Dior ?

Oui, parce qu’il y avait un double page dans le journal Evry magazine qui… c’était dévoué à moi, et que je parlais de famille Dior aussi. Il y avait même un article dans le Parisien aussi.

Il n’était pas choqué par vos idées politiques de l’époque ?

C’était terminé, c’était terminé en Normandie dans les années 90 (la photo avec Manuel Valls date de 1992).

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Death by Dior

Françoise Dior avait décidé que son oncle Christian avait été tué par un complot juif en 1957, peut-être en raison de son passé flou (il réalisait des robes pour les femmes de dignitaires nazis alors qu’il travaillait chez le couturier Lucien Lelong), alors elle décida de faire partie d’un mouvement nazi en France avant d’aller vivre à Londres pour y travailler « pour la cause ». Plus tard, elle commence à s’intéresser au « coté spirituel du nazisme », et en 1963, elle épouse Colin Jordan, leader du parti néo-nazi britannique. Dans les show télés, on voit une Françoise Dior jeter un occasionnel mais emphatique « j’ai une vénération pour le fuhrer ».

Terry Cooper, fut l’amant de Françoise pendant de nombreuses années. En Grande Bretagne, il collait des affiches néo-nazies1.

Puis un jour Françoise décida que sa fille Christiane, 20 ans, avec qui elle avait des relations sexuelles, devait mourir, explique Cooper. « Je détestais Christiane, mais je pensais que l’idée était assez radicale », dit Cooper qui avait eu également une relation sexuelle (lors d’orgies) avec la mère et la fille. Néanmoins, il accepta volontiers l’idée et aida même à mettre au point le plan. Elle [Françoise] décida d’une nuit ou la lune était dans son demi-sextile avec Mercure, « ce qui était largement suffisant pour l’intelligence de sa fille », et prépara une potence pour que Christiane puisse se pendre. Le plan fonctionna, Françoise attacha le nœud et plaça la chaise de ses propres mains.2 (extrait de Death by Dior, Terry Cooper, Dynasty Press, publié le 28 Mai 2013 en anglais.)

C’est le Terry Cooper en photo avec Manuel Valls.

Je sais bien que Manuel Valls est un homme de gauche, et que s’il était de droite, l’histoire aurait déjà fait les gros titres du Nouvel Obs, de Libération, du Monde et de la clique des journaux gauchistes. Je sais bien que parce qu’il est un homme de gauche, ces mêmes journaux n’en parleront pas. Le public a l’habitude, c’est pourquoi il s’informe sur internet. Il y a un an, parce qu’elle était soupçonnée d’avoir participé à un bal néo-nazi en Autriche, Marine Le Pen a fait l’objet d’articles insistants, sans que les médias ne trouvent utile de publier un correctif lorsque l’affaire s’est révélée fausse.

Mais nous, nous aimerions bien recevoir les explications de Manuel Valls.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

1http://www.spectator.co.uk/books/8988131/death-by-dior-by-terry-cooper-review/

2http://www.huffingtonpost.com/alison-winfield-burns/post_4822_b_3294712.html
http://www.enquete-debat.fr/archives/jt-intelligent-n11-manuel-valls-et-terry-cooper-42009

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :