Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 décembre 2013

640x392_16147_226290

Certains font la queue pour se procurer le nouveau livre d’un auteur. Dans le monde arabe, il y a peu de risque de voir un tel spectacle…

Dans son dernier rapport sur le développement culturel, l’Arab Thought Foundation Fikr a compté qu’un enfant arabe lit en moyenne SIX MINUTES PAR AN (comparé à 200 heures pour un enfant occidental).

Le rapport révèle également qu’un musulman adulte lit UN QUART DE PAGE par an, comparé à 11 livres aux Etats Unis, et 7 en Grande Bretagne ou en France.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une autre étude sur les habitudes de lecture au Moyen Orient, conduite en avril 2011, révéla des chiffres encore plus déprimants. Parmi les moins de 25 ans, près de 65% des 3,667 personnes interrogées par Yahoo! Maktoob Research n’ont jamais, ou presque jamais lu un livre pour le plaisir de lire. Cela fait 2 personnes sur 3.

Une autre étude montre des habitudes semblables dans la plupart des pays arabes. Dans un document de la Ligue arabe, il est indiqué que seulement 22% de la population des Emirats (UAE), qui se placent cinquièmes derrrière le Bahrain, l’Egypte, le Maroc et l’Irak pour la lecture, se considèrent comme des « lecteurs réguliers ».

Une autre recherche sur les pays de la Ligue arabe indique qu’environ 100 millions d’arabes – un sur trois, ne sait ni lire ni écrire.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : http://www.alarabiya.net/articles/2012/07/14/226290.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz