Quantcast
FLASH
[24/03/2019] L’Hatikva a été jouée au Qatar quand Israël a remporté une médaille d’or en gymnastique  |  Les autorités libanaises ont arrêté à Beyrouth un double ressortissant libano-canadien soupçonné d’espionnage pour le compte des services de renseignements israéliens  |  Des inondations massives inondent le nord de l’Iran, forçant l’armée à réagir  |  Aberrant! Une pétition appelant le Premier ministre néo-zélandais à recevoir le prix Nobel de la paix remporte plus de 20.000 signatures  |  Le scrutin en sortie des urnes en Thaïlande indique que l’opposition remporte le plus grand nombre de sièges, Mais pas assez pour former le gouvernement  |  Des suspects munis de passeports israéliens arrêtés pour avoir utilisé de fausses cartes d’identité au Maroc  |  #Israël a arrêté en Judée-Samarie illégalement occupée par les #Palestiniens, 12 colons terroristes arabes, et saisi des fonds destinés à des opérations terroristes  |  [23/03/2019] Violences contre les #Giletsjaunes: Une femme gravement blessée à Nice après une charge. Tombée au sol, sa tête a percuté un plot. France 3 PACA publie une vidéo de la scène  |  Somalie : des immeubles gouvernementaux de Mogadishu frappés par une série d’attaques d’al Shabaab à la voiture piégée  |  [21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 10 décembre 2013

 

Séléka-1

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Une Sœur a donné son témoignage à Famille chrétienne, qu’elle conclut ainsi : On ne peut pas objectivement employer le terme de persécution en Centrafrique. La persécution signifie des mesures répressives contre un groupe religieux. On n’en est pas encore à ce niveau. Il faut d’abord cerner ce qu’est la Séléka : une coalition hétéroclite des groupes rebelles composés initialement en majorité de mercenaires tchadiens et soudanais d’origine musulmane, et animés par des revendications politiques. Dans leurs avancées, ils se sont attaqués principalement aux églises et aux biens des chrétiens. Les Sélékas n’ont manifesté aucun respect pour les églises, profanant les tabernacles et les hosties.

Ils ont perturbé les offices religieux en tirant des coups de feu dans les églises. Depuis la prise du pouvoir, les postes clés du gouvernement sont tenus par des musulmans. Les chrétiens ont toujours gouverné ce pays, le tour des musulmans est venu de prendre le pouvoir, disent certains. Quand il arrive qu’un musulman soit tué dans des accidents, des représailles sont toujours orientées contre les chrétiens. Face aux violences, les habitants ont pris l’option de se constituer en groupes d’autodéfense qu’on appelle les « anti-balakas ». On peut donc dire qu’un conflit interreligieux se profile en Centrafrique, si des mesures fortes ne sont pas prises pour l’arrêter.

Un conflit fabriqué non seulement par les politiciens mais aussi nourri par le sentiment de haine et de vengeance après les atrocités subies par les chrétiens. En dépit des conflits récurrents entre éleveurs musulmans et cultivateurs chrétiens, les croyants des deux religions ont toujours vécu en symbiose en Centrafrique. C’était des conflits sans conséquences graves. Mais avec la crise militaro-politique actuelle, le contexte a changé. Il va falloir faire un travail de fond pour guérir les cœurs et les mémoires blessés. Après cinquante-cinq ans passés dans ce pays, après tous les coups d’État, toutes les mutineries et les trois années où les écoles étaient fermées, ce que nous vivons aujourd’hui, c’est du jamais vu.

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Source :

http://www.famillechretienne.fr/societe/monde/exactions-en-republique-centrafricaine-saeur-milou-temoigne-120506#.UqX4lpda4RV.twitter

   

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :