FLASH
[14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  |  [11/08/2018] Des drones israéliens ont ciblé des terroristes musulmans qui lançaient des bombes incendiaires depuis le nord de Gaza. Plusieurs incendies ont éclaté aujourd’hui dans des villes israéliennes près de la frontière  |  Egypte : 1 terroriste musulman a été empêché de s’approcher d’une église quand il a voulu faire exploser son gilet d’explosifs. Il a fait boum, personne d’autre n’a été atteint  |  Trump a autorisé le doublement des tarifs douaniers pour l’importation d’acier et d’aluminium depuis la Turquie. Conséquence, la livre turque s’écroule  |  Effet Trump : les bons chiffres de l’emploi des Africains et des Hispaniques se confirment : ce sont les meilleurs de l’histoire des Etats-Unis  |  Etat-Unis : des centaines de Bikers se sont déplacés à Bedminster pour saluer le président Trump  |  Hérault : Il poignarde un homme et plonge dans le fleuve pour échapper à la police  |  Brigitte Bardot explose Nicolas Hulot : « c’est un trouillard et il ne sert à rien »  |  Pays-Bas : victime d’un viol collectif par des musulmans, une élue du PVV se suicide  |  Paris : 2 motards de la police et 1 voiture de patrouille percutés par des « jeunes » qui faisaient un rodéo à moto dans les rues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 décembre 2013

OBAMA-ROUHANI-USED-22-09-13-620x350

Compte tenu du système électoral, le Congrès reflète souvent mieux l’opinion des Américains que la Maison Blanche et le gouvernement.

C’est le cas concernant la levée des sanctions contre l’Iran.

De l’extrême gauche américaine aux conservateurs, un front uni s’est formé au Sénat contre l’accord iranien signé par Obama.

Un sondage conduit par Tower.org (un site pro-israélien) et Al-Masdar.net, expliquent clairement pourquoi. A gauche comme à droite, chez les Démocrates comme chez les Républicains, le public ressent un dégoût profond pour l’approche adoptée par Obama.

Selon le sondage :

Seulement 7% des américains font confiance à l’Iran, considèrent que le nucléaire iranien n’est que pacifique, et qu’ils ne cherchent pas à produire une arme nucléaire, tandis que 77% craignent leurs intentions. La plus grande crainte du public : que l’Iran mette l’arme nucléaire entre les mains des terroristes et qu’ils ciblent l’Amérique et ses alliés. Rien n’effraie plus les américains que cela, Démocrates et Républicains confondus.

86% (78% Démocrates et 95% Républicains) pensent que l’Iran ne va pas tenir ses promesses pendant le processus de négociation, alors que seulement 14% leur font confiance.

Un écrasant 84% des américains pense que l’Iran utilise les négociations « pour bloquer toute entrave à leur développement nucléaire”.

Ainsi, le peuple américain est remarquablement uni et clairvoyant sur le sujet iranien, contrairement à l’opinion généralement admise que les américains, en politique étrangère, sont soit totalement ignares, soit totalement naïfs, soit les deux. “Presque 8 américains sur 10 (77%) – Dem et GOP – pensent que le meilleur moyen pour se débarrasser du nucléaire iranien est de renforcer les sanctions et la pression financière. Seuls 23% croient que les négociations et le relâchement des sanctions est la bonne voie à suivre.”

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

En fait, les Américains sont même plus unis contre l’administration Obama sur le sujet iranien que sur l’Obamacare.

De ces informations, plusieurs constats.

• Premièrement, les sénateurs et parlementaires n’ont aucune raison politique d’aller contre leur propre jugement et de soutenir le cadeau fait par Obama à l’iran.

• Deuxièmement les tentatives de la Maison Blanche pour présenter l’opposition à l’accord sur l’Iran comme venant des Républicains, ou juste des « démocrates conservateurs » sont mensongères.

• Troisièmement, les « experts » de gauche qui prétendent que l’opposition à Obama est manipulée par le «lobby israélien» font face à un énorme problème : Le « lobby israélien » est constitué de la presque totalité du peuple américain, et cet électorat est autant concerné par sa sécurité que par celle d’Israël.

• Il est assez rare que le Congrès se démarque d’un président sur sa politique étrangère. La dernière fois qu’un tel rejet de la politique étrangère du président a été aussi forte remonte aux années 70 quand le Congrès a coupé toutes ses aides au Sud Vietnam.

• En politique étrangère, une fois de plus, le peuple américain ne gobe pas les belles paroles des leaders musulmans, dont ils ont appris à se méfier. Rappelons que 88% de la population américaine – et non pas seulement les Juifs ou les Chrétiens sionistes, considèrent que les arabes palestiniens sont responsables du conflit avec Israël.

• A de très rares exceptions, l’ensemble des experts et journalistes commentateurs français se sont ridiculisés en affichant un enthousiasme au bleu fixe sur cet accord iranien, et je n’aimerais pas me dire que 300 millions de bouffeurs de hamburgers ont finalement des idées plus pointues et plus claires qu’eux sur le sujet.

Que la Maison Blanche soit amenée à reconsidérer si elle veut que l’Iran soit le plus gros abcès putréfié du second terme d’Obama après l’Obamacare est tout entier sa décision.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

washingtonpost.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz