FLASH
[22/01/2018] Suède, Malmo, seconde attaque à la grenade en une semaine : après un poste de police, un restaurant – et si vous questionnez les bienfaits de l’immigration vous êtes un facho  |  Dans la nuit, 30 trafiquants de drogue égyptiens ont été pris entre les feux des polices israélienne et égyptienne à la frontière. 1 trafiquant israélien a été tué. Plusieurs dizaines de kg de drogue saisis  |  [20/01/2018] France : Mutinerie en cours à la prison de Maubeuge, des dizaines de détenus regroupés, forces de l’ordre sur place  |  [19/01/2018] Agression motivée par l’islam- 2 surveillants de la prison de Borgo (Corse) ont été agressés à l’arme blanche ce matin par un détenu. Ils sont blessés, l’un gravement. Selon un délégué syndical, le détenu a hurlé : « Allah Akbar » (Corse-Matin)  |  L’incident de la Yeshiva de Bonneuil-Sur-Marne (94), où deux juifs ont été heurtés par une voiture ne semble pas au premier abord être un acte terroriste. C’est un accident de la circulation. Le chauffeur est en garde à vue (source RSB News)  |  [18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 13 décembre 2013

Parce qu’on lui avait demandé de ralentir en raison de travaux sur la chaussée, hier à Froidcul, un automobiliste est revenu sur le chantier avec un pistolet et a tiré plusieurs fois vers des ouvriers d’Eurovia, sans blesser personne.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«J’ai entendu le sifflement d’une balle. J’ai eu peur. J’ai une famille… » Encore sous le choc, Noredine, un ouvrier d’ Eurovia , raconte ce qui lui est arrivé quelques minutes plus tôt. Avec une petite dizaine de collègues, ils refaisaient, hier matin, l’enrobé de la chaussée de la rue des Roses, à Froidcul, une annexe de Moyeuvre, lorsqu’un automobiliste a surgi de la rue des Violettes.
« C’était peu avant 11h. Le gars est arrivé très vite avec sa voiture alors qu’on coupait le bitume. Un collègue lui a demandé de ralentir, ça ne lui a pas plu. Il s’est énervé, est descendu de sa voiture et a empoigné mon collègue au coude. Le père, passager du véhicule, est descendu et a crié après son fils. Et ils sont partis. Le père est ensuite revenu, presque immédiatement, s’excuser. »
L’affaire aurait pu en rester là. Mais quelques minutes plus tard, l’automobiliste irascible, âgé d’une trentaine d’années, revient, seul. Il gare sa Polo Volkswagen en plein milieu du chantier. Et cherche visiblement l’ouvrier avec lequel il a échangé quelques mots juste avant. « Il était fou de rage… », se souvient l’employé d’ Eurovia.
Effrayé, celui qui a déjà eu maille à partir avec cet excité trouve refuge derrière un riverain qui, semble-t-il, connaît l’homme à la Polo. Le retraité fait office de bouclier et tente de le raisonner, en vain…
« Cinq, six, peut-être dix coups de feu… »
Survolté, l’individu sort une arme de son blouson et crie : « C’est pour toi ! Je vais te tuer ! » L’ouvrier se replie dans la cabine d’un des camions de sa société et appelle les secours.
« Je lui ai dit qu’il fallait arrêter, poursuit Noredine. J’ai essayé de le calmer, mais il criait « Fils de p… » ! » L’agresseur engage alors une balle dans le chargeur de son arme et tire à plusieurs reprises. Cinq ou six coups – une dizaine selon certains témoins – sont lâchés en l’air et tous azimuts, sans blesser personne. Cinq douilles ont été retrouvées sur place.
« Je ne voulais pas lui montrer que j’avais peur, précise Noredine. Mais je pensais à mes enfants. Il a pointé l’arme à deux mètres de moi. Il cherchait vraiment mon collègue. J’ai essayé de garder mon sang-froid. Il a vidé le chargeur, puis en a engagé un autre dans le pistolet. A ce moment-là, j’ai hésité à lui donner un coup de pioche. Il est remonté dans sa voiture et quand il a aperçu une voiture de police, il a pris la fuite. » Direction la Meurthe-et-Moselle, semble-t-il, mais sans être rattrapé par les forces de l’ordre lancées à ses trousses. « Ce n’est qu’après que j’ai réalisé que j’ai vraiment été en danger », conclut Noredine.
Des policiers hagondangeois ont procédé aux constatations en compagnie d’une collègue de l’identité judiciaire de l’antenne messine de la police judiciaire. Consternés, les ouvriers d’ Eurovia ont livré leurs témoignages aux enquêteurs.
Le principal protagoniste était toujours activement recherché hier soir.

http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2013/12/05/un-excite-du-volant-tire-plusieurs-fois-sur-les-ouvriers

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz