FLASH
[21:12] Plus de 100 blessés selon la Croix Rouge après de violents affrontements à Beyrouth  |  Le Havre : l’auteur pro-palestinien d’une prise d’otages dans une banque a été mis en examen et écroué  |  Le bâtiment de l’Association des banques à Beyrouth est complètement saccagé  |  Un groupe de manifestants prend le contrôle du ministère des Affaires étrangères du Liban  |  Trump fournit une aide d’urgence cruciale au Liban. Les États-Unis envoient de la nourriture, de l’eau et des fournitures médicales à Beyrouth  |  « Il faut tous les pendre » est le thème des manifestations aujourd’hui à Beyrouth. « Amenez-moi des députés et je les pendrai »  |  Des manifestants prennent d’assaut le ministère de l’énergie à Beyrouth  |  Des chercheurs britanniques et allemands créent un matériau en aluminium-céramique qui ne peut pas être coupé  |  Coronavirus : Donald Trump suspend l’impôt sur les salaires jusqu’à la fin de 2020  |  L’administration de Trump envoie des troupes fédérales pour calmer les émeutes de Memphis et St-Louis que les maires n’osent pas affronter  |  Bahaa Al-Hariri : Le Hezbollah contrôle le port de Beyrouth, et nous avons besoin d’urgence d’une enquête internationale  |  Le chef des douanes libanaises, son prédécesseur, et le directeur du port ont été arrêtés  |  Beyrouth dans la rue : « Terroristes, terroristes, le Hezbollah sont des terroristes »  |  Deux ressortissants libanais abattus à Téhéran dans la même rue que la maison d’Abu Mahdi al-Muhandis, assassiné avec Soleimani en janvier  |  L’aviation israélienne a lancé de lourdes frappes sur les terroristes au nord de Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 14 décembre 2013

unnamed

J’ai exposé dans un récent article les projets de John Kerry et Barack Obama pour le Proche Orient et Israël. Ce que j’ai écrit a pu sembler inquiétant. Et c’est effectivement inquiétant.

Il me semble néanmoins utile d’insister sur certains points en quelques paragraphes.

D’une part, les sondages le montrent, la population israélienne en sa grande majorité ne se fait strictement aucune illusion sur Kerry et Obama, et soutient les positions incarnées par Binyamin Netanyahou. Kerry et Obama auront beau manoeuvrer, ils n’auront pas une majorité de rechange pour remplacer Netanyahou, ce qui place celui-ci en position de force.

D’autre part, il reste tout à fait possible que tout ce qu’échafaudent Kerry et Obama s’achève par un immense fiasco. Les dirigeants iraniens commencent déjà à montrer leurs réticences à l’idée de continuer à parler avec leurs « partenaires » américains, pourtant courbés dans la bonne direction. Les membres du Congrès envisageant de voter de nouvelles sanctions semblent bien décidés à aller jusqu’au bout, et certains d’entre eux murmurent même le mot « impeachment » lorsqu’ils parlent d’Obama, sans aller pour autant jusqu’à le prononcer à haute voix. Les dirigeants de l’Autorité palestinienne semblent décidés à faire monter les enchères et paraissent décidés à rester dans une situation où ils n’auraient pas d’Etat, et continueraient à toucher les dividendes du maximalisme. Malgré les divisions chez les Républicains, une victoire républicaine en novembre 2014 reste très possible.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Quand le projet de Kerry sera complètement mis au jour, il apparaîtra pour ce qu’il est, une imposture, et il faudra alors que les dirigeants israéliens soulignent qu’il s’agit effectivement d’une imposture, car ce projet placerait la région centrale d’Israël et l’aéroport international Ben Gurion à portée de missiles et de roquettes. Ce qu’a écrit récemment Martin Sherman de ce projet (jpost.com) correspond à ce que j’en pense. Mark Langfan a appelé ce projet « piège mortel pour Israël », et je pense aussi que c’est un piège mortel qu’Israël peut et doit éviter à tout prix. (cf. pour les détails : israelnationalnews.com).

J’ai dit que je reviendrais vite sur ces sujets, et je vais continuer à le faire.

Si les dirigeants israéliens ajoutaient à leurs arguments que l’Autorité palestinienne ne peut pas être un partenaire pour la paix dès lors qu’elle continue à inciter à la haine et à glorifier des terroristes, cela me semblerait très positif.

Malgré les intempéries et les difficultés, je serai en Israël, trop brièvement, mais j’y serai. Et je donnerai comme prévu une conférence lundi 16 décembre à Ashdod. J’aurai davantage à dire encore que ce que je dis ici, car je ne cesse de recevoir des informations. Accablantes pour Kerry et Obama, dois-je le préciser ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

PS. J’ai placé en illustration le plan par « étapes » de l’OLP devenue Autorité Palestinienne pour la destruction d’Israël : le projet Kerry serait un grand pas vers la première étape…

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz