FLASH
[19:31] Louisville va exploser ce soir. Le Grand Jury a inculpé le policier de 3 chefs d’accusation mineur. Aucune autre inculpation dans la mort de Breonna Taylor  |  La sénatrice Murkowski fait marche arrière et votera pour le siège vacant à la Cour suprême, tuant les espoirs des Démocrates de bloquer le candidat de Trump  |  la ministre des Armées reconnait que les militaires de Creil qui avaient rapatrié les Français de Wuhan le 31 janvier n’ont jamais été testés à leur arrivée en France  |  La sénatrice Kelly Loeffler publie une publicité se qualifiant de « plus conservatrice qu’Attila le Hun ». Son adversaire souligne qu’Attila était polygame et a tué des milliers de chrétiens  |  Une femme poursuit Instagram (propriété de Facebook) pour avoir espionné des utilisateurs par le biais de la caméra iPhone  |  Gucci met en vente des salopettes en denim avec un effet « tache d’herbe » pour 1 400 dollars  |  Libéralisme: Bolsonaro poursuit sa campagne de privatisation au Brésil  |  Fâchée par les liens arabo-israéliens, les Paleostiniens quittent la présidence des sessions de la Ligue arabe  |  La crise en Méditerranée orientale et les liens avec la Turquie domineront les élections présidentielles du mois prochain en Chypre du Nord  |  Pourparlers de réconciliation inter-palestiniens entre le Hamas et le Fatah en Turquie (indice : c’est la 20e fois)  |  Assange pourrait faire une tentative de suicide dans une prison britannique s’il est extradé vers les États-Unis  |  Six blessés par armes à feu à New York malgré l’affirmation selon laquelle la violence armée est en baisse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 19 décembre 2013

imgres

Après avoir publié, voici un an, un petit livre remarquable et remarqué, « L’islamisme, vrai visage de l’islam*», Hamid Zanaz a publié un nouveau livre, qui est le recueil d’une série d’entretiens réalisés avec divers spécialistes de l’islam en Europe.

Le titre est très explicite, très exact, et, hélas, très pertinent dans l’ère où nous sommes présentement : « Islamisme : Comment l’Occident creuse sa tombe*».

Dans une introduction concise et claire, Hamid Zanaz dresse un certain nombre de constats que chacun devrait dresser, mais que, face à l’intimidation médiatique, nul ou presque, désormais, n’ose mettre par écrit, ni même énoncer, de peur de subir anathèmes et exclusions.

Oui, note-t-il, les lieux de culte musulmans se multiplient en Europe et en France, et, non, le discours qui s’y tient n’est pas toujours très compatible avec la démocratie, les droits de l’être humain, la moindre laïcité ou la moindre tolérance.

Oui, les grands médias se taisent et se courbent dans la direction indiquée, les dirigeants politiques aussi, et même l’Église catholique, qui adopte peu à peu la position du dhimmi, mécréant en terre d’islam. Et non, ce n’est pas du tout raciste de critiquer l’islam et de dire sa dangerosité.

Oui, le discours « antiraciste » devient une arme au service d’autres causes que la lutte contre le racisme. Et non, l’assimilation ne se fait pas.

Dans les pays où des sondages de ce genre peuvent être réalisés, il apparaît clairement que le nombre de musulmans qui se considèrent davantage membres du pays d’Europe dont ils sont citoyens que membres de la oumma (communauté des croyants) est faible.

Le nombre de musulmans qui se considèrent essentiellement comme membres de la oumma, représente une majorité écrasante.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il s’opère, qui plus est, un retour des jeunes gens vers l’islam, qu’on ne peut que constater quotidiennement, outre les mosquées, par la prolifération des voiles et des barbes accompagnées de tenues salafistes.

Hamid Zanaz voit dans ce retour une « bombe à retardement… qui éclatera au visage de… ceux qui ont abandonné des quartiers entiers aux radicaux islamiques ».

Il souligne le décalage profond entre des opinions publiques, très majoritairement inquiètes de ce qui se passe, et l’aveuglement imposé qui fait peser une chape de plomb.

Les entretiens qui suivent l’introduction sont autant de témoignages qui, parfois, glacent le sang. Ceux-ci portent, précisément, sur la réislamisation des banlieues, sur l’oppression que subissent chaque jour davantage les femmes et les jeunes filles soumises à la loi islamique, sur la violence qui monte en Europe, sur la liberté de parole et l’accès à la connaissance, qui reculent.

Pour ceux qui penseraient que les entretiens penchent à droite, et à droite seulement, je dirai qu’Hamid Zanaz me semble être un homme de gauche, attaché à des valeurs qui lui paraissent très menacées. On trouve d’ailleurs parmi les gens avec qui il s’entretient des gens de toutes couleurs politiques et qui sont, simplement, lucides.

Les titres des entretiens sont sans ambiguïté : « La détestation de nos sociétés par les islamistes va jusqu’au crime », « Il faut une surveillance accrue des mosquées en Occident », « Les problèmes juridiques posés par la progression de l’islam »

Les propos tenus par les personnes avec qui les entretiens ont été réalisés sont, eux aussi, sans ambiguïté. Les personnes en question sont parfois nées musulmanes, comme c’est le cas d’Hamid Zanaz lui-même – ce qui rend leurs propos d’autant plus courageux. Je citerai, entre autres, Djemila Benhabib, Mohamed Moksidi, écrivain d’origine marocaine réfugié en Suisse, Sami Aldeeb Abu-Salieh, qui vit en Suisse, lui aussi, et Wafa Sultan, Américaine d’origine syrienne. D’autres personnes n’ont jamais été musulmanes, et mènent un travail opiniâtre de vigilance, tels Aldo Michel Mungo en Belgique. Dois-je l’ajouter ? C’est un livre indispensable.

© Guy Milliere publie dans Les4verites.com

* En achetant les livres avec ces liens, vous bénéficiez d’une remise de 5%, les frais de livraison gratuits, et vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz