Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 décembre 2013

target-shopper-full-carts

Aux Etats Unis, la plupart des habitants préfèrent désormais économiser plutôt que dépenser.

Les Américains sont souvent décrits pour leur frénésie de consommation et leur endettement excessif, mais lorsqu’on les interroge, 62% déclarent préférer économiser leur argent plutôt que le dépenser (33%).

ykkdszznzuat749qagqj9a

Cette surprenante révélation vient d’un sondage réalisé par Gallup les 3 et 4 décembre dernier, et montre que la crise de 2008 a eu un effet psychologique sur les mentalités : les familles américaines prennent plaisir à réduire leur niveau d’endettement.

Dépenser moins, plutôt que dépenser plus, semble devenir la nouvelle norme

Selon la Réserve fédérale américaine, le taux d’endettement des ménages est tombé de 98% du produit intérieur brut en 2008 à 81%.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et alors que la sortie de la récession est perceptible par les foyers américains, ceux-ci ne se voient néanmoins moins dépenser plus. 40% des Américains déclarent qu’ils dépensent moins durant les derniers mois que précédemment, 28% disent dépenser plus, et 30% dépenser autant.

Conséquences :

L’économie américaine est largement alimentée par le consumérisme, et les américains, le sondage le révèle, préfèrent maintenant économiser, et ils ne donnent pas le signal d’un futur changement d’attitude. La question qui se pose est donc double : est-ce que la tendance actuelle procure un équilibre sain pour l’économie du pays, et comment les acteurs économiques vont-ils réagir et s’ajuster à ces changements.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://www.gallup.com/poll/166172/enjoy-saving-spending.aspx

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz