FLASH
[13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 décembre 2013

url

En France, l’imam Mohamed François1 de la Grande Mosquée de Joué-Lès-Tours, un converti, interdit aux musulmans de se réunir et de fêter, lors d’un diner, les fêtes de fin d’année, y compris le 31 décembre.

Précisément, il explique que :

[message_box title= » » color= »green »]« Le premier de l’an ne correspond en aucun cas à nos traditions religieuses.
Sachez, et nous sommes là pour vous le rappeler, que le conseil de la fatwa dans les pays musulmans avec à sa tête un grand nombres de savants éminents, ont bien évidemment stipulé que la célébration d’une fête qui n’est pas la nôtre, fait de nous des innovateurs et fait de nous des gens qui appartiennent à une autre communauté.
Ce calendrier tel qu’il a été établi ne correspond même pas au calendrier chrétien.
Comment peux-tu oser fêter une fête qui n’est pas la tienne et qui ne correspond en rien à tes références religieuses ?
Donc, Mon Frère, Ma Soeur, je te conseille ainsi qu’à moi-même la crainte d’Allah en ce 31 décembre, ne réveillonne pas, ne fas pas partie des gens qui célèbrent cette fête, par laquelle Dieu n’a fait descendre aucun texte, ni aucune preuve.
Donc en ce sens, le réveillon, même s’il n’est pas célébré en tant que tel, certains de nos Frères et certaines de nos Soeurs ont pour l’habitude de dire : « mais ce n’est pas grave, on se fait un repas entre amis, ou entre Soeurs, ou en famille, mais on ne veut pas fêter le premier de l’An. »
Il n’empêche que si tu le fais le 31 décembre, cela signifie que chez toi, ce repas a un sens, et rappelez-vous la Parole du Prophète dans un hadith authentique : « Celui qui ajoute un enseignement à ce que nous lui avons transmis, et bien cet enseignement est à rejeter. »
Donc, ne soit pas du nombre des innovateurs, et rappelle-toi qu’il y a trois fêtes : aïd-el-fitr, qui marque la fin du Ramadan, l’aïd oul afta, qui marque la fin du pélerinage et l’aïd oul aouzbour, la fête de la semaine.
En dehors de ces trois fêtes aucune autre fête n’est légiférée en Islam, ceci est un rappel pour toi mon Frère et toi ma Soeur. »
[…]
« Je répète : cette nuit ne nous appartient pas, cette célébration ne nous appartient pas. Les fêtes dans notre communauté elles sont connues, elles sont légiférées par le Coran et la Sunnah. »
Il convient de rappeler en tout premier lieu, que le Prophète nous a mis en garde de ne pas s’assimiler à des fêtes ou des traditions d’un autre peuple. »[/message_box]

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

En Indonésie2 , en parfaite symétrie, la police nationale enquête sur des risques d’attentats contre les chrétiens le soir de Noël.

Le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono craint des actes de violence contre les chrétiens, qui ne représentent pourtant que 9% des 250 millions d’habitants – 9% insupportables, 9% de trop, comme les 6 millions de Juifs dans l’océan des 320 millions de musulmans du Moyen Orient, beaucoup trop pour la religion de paix de tolérance et d’amour.

« Le chef de la police nationale a annoncé, ce 12 décembre, que les autorités enquêtaient au sujet de possibles complots en vue de commettre des attentats à l’occasion de Noël et du Nouvel An dans plusieurs villes indonésiennes. L’an passé, une église avait été attaquée par des musulmans radicaux lors d’une procession précédant la célébration de la Nativité »

Le Conseil consultatif des oulémas de Banda Aceh (MPU)3 a lancé une nouvelle fatwa et déclaré la fête de Noël « haram », c’est-à-dire illicite selon le Coran, et a interdit aux chrétiens d’organiser toute festivité à cette occasion.

Au Koweit4 , le ministre de l’intérieur Sheikh Mohammad Al-Khalid Al- Sabah et le ministre du Commerce et de l’industrie Anas Al-Saleh, ont mis en garde le pays contre « les risques encourus dans le cas où aucune action n’est entreprise contre la célébration de Noël dans le pays, particulièrement du fait que de nombreuses entreprises commerciales ont été prises en flagrant délit de vente d’objets en rapport avec cette fête”. Ils ont exigé que le gouvernement prenne des décisions concrètes contre cet évènement considéré comme « inapproprié dans une société islamique ». Al Khalid argumente que ces fêtes sont en infraction avec l’enseignement religieux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

1 htt://islamineurope.unblog.fr

2 http://www.aleteia.org

3 http://www.thejakartapost.com

4 http://www.arabtimesonline.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz