FLASH
[24/09/2018] Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  |  [23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 26 décembre 2013

Mourners carry coffins and shout slogans during a funeral service for policemen and people killed in a car bomb explosion, at Al Naser Mosque in Egypt's Nile Delta city of Mansoura

Un jour après avoir été officiellement reconnus par l’Egypte pour ce qu’ils sont, c’est à dire une organisation terroriste, l’Egypte est monté d’un cran depuis ce jeudi matin dans la répression contre les Frères musulmans.

Au moins 16 leaders et soutiens du groupe de Tariq Ramadan, certains portant costume et arborant un style européen comme lui pour tromper l’attention, ont été arrêtés.

Ils ont été transférés dans la province du Delta du Nil de Sharkiya et suspectés de « promotion de l’idéologie des Frères musulmans, distribution de tracts, et incitation à la violence contre les forces armées et la police », a déclaré l’agence d’information officielle.

Pour rappel, le gouvernement a officiellement déclaré le mouvement créé par le grand père de Ramadan organisation terroriste, hier mercredi, un jour après un attentat terroriste, dont nous avons parlé ici, et qui a coûté la vie à quelques 16 personnes, essentiellement des policiers, et que le premier ministre égyptien par intérim Hazem Beblawi a qualifié d’attentat terroriste, et a désigné le groupe fondamentaliste des Frères musulmans comme responsable.

Le porte parole du ministre de l’intérieur Hani Abdel Latif a déclaré à la télévision d’Etat aujourd’hui jeudi 26 décembre que toute personne prenant part aux manifestations des Frères musulmans serait emprisonnée pour cinq ans. « La sentence pour les organisateurs et les meneurs sera la peine de mort, » a ajouté le ministre par intérim.

Ce matin, très tôt, une explosion a fait cinq morts au Caire, et une autre bombe a été trouvé près du lieu de la première explosion et neutralisée.

Le gouvernement n’a pas encore apporté les preuves que les Frères musulmans sont derrière l’attentat terroriste de Mansoura, au nord du Caire, qui a été revendiqué par un groupe islamiste radical basé dans le Sinaï, Ansar Bayt al-Maqdis, lequel a revendiqué plusieurs attentats terroristes en septembre, y compris la tentative d’assassinat du ministre de l’intérieur.

Les alliés des Frères musulmans ont déclaré, en défi : « les putschistes sont l’organisation terroriste. Les Frères musulmans sont des patriotes pacifiques » alors que sous la présidence de Mohamed Morsi, les chrétiens d’Egypte ont souffert du plus terrible nettoyage ethnique que les Chrétiens ont connu.

D’ailleurs le président égyptien par interim Adli Mansour a promis qu’il protègerait les églises durant les fêtes de Noël et du jour de l’an et pendant les prochaines élections référendaires.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il semble qu’il ait tenu promesse, aucune dépêche n’ayant été publiée d’exactions contre les coptes et les églises d’Egypte durant la célébration du jour de Noël.

L’organisation des Frères musulmans a été interdite en Egypte pendant presque toute son existence, mais c’est la première fois qu’elle a été formellement classée comme organisation terroriste. Son bras armé contre Israël est le Hamas, classé organisation terroriste par la France, par l’UE, l’ONU et les Etats Unis.

L’ex président Mohamed Morsi élu avec l’assistance de Barack Obama ainsi que d’autres leaders du mouvement doivent comparaître devant un tribunal pour terrorisme, et s’ils sont reconnus coupables, pourraient être exécutés.

L’alliance nationale pour le soutien de la légitimité, et la coalition pro-Morsi ont appelé à la « semaine de la colère », et le Parti justice et liberté (FJP), le bras politique des Frères musulmans, a appelé ses militants à une grande protestation demain vendredi à la sortie des mosquées.

En réponse, le gouvernement transitoire a déclaré que la violence ne ferait pas capoter son plant de transition. La prochaine étape étant, mi janvier, un nouveau référendum sur une nouvelle constitution moins liberticide et moins imprégnée de la Sharia.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

http://in.reuters.com/article/2013/12/26/egypt-explosion-cairo-idINDEE9BP05120131226

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz