Publié par Hervé Roubaix le 28 décembre 2013

Screen Shot 2013-12-28 at 13.04.39 PM
Dans l’interview publié ci-dessous pour l’émission Complément d’enquête, Alain Soral, qui se fait prendre en photo faisant un quenelle nazi au mémorial de l’holocauste de Berlin, donne raison à Maître Jakubowicz de la LICRA lorsqu’il affirme que le geste de la quenelle signifie « La sodomisation des victimes de l’Holocauste ».

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les nombreuses photos de quenelles devant des lieux évoquant le judaïsme, la Shoah et Israël que nous avons publié ne sont rien d’autre que ça : un signe de haine des juifs.

Cette pensée de Nietzsche s’applique sans aucun doute à Alain Soral :

« Les antisémites ne peuvent pas pardonner aux Juifs d’avoir de l’esprit et de l’argent. Les antisémites, c’est un nom que se donnent les déshérités. »

– In La volonté de puissance, tome II, p 194, N° 389. Traduit par Henri Albert. Paris, Mercure de France, 1903.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz