FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 31 décembre 2013

Quatre kalachnikovs, sept pistolets automatiques, quatre pistolets-mitrailleurs et leurs munitions : c’est le chargement que des policiers ont saisi, samedi 28 décembre, au moment de l’interpellation de quatre personnes présentées comme des « malfaiteurs » d’origine belge dans un entrepôt de Geispolsheim à l’ouest de Strasbourg.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les quatre hommes, connus des services de police belge, étaient pistés par la police française depuis plusieurs jours, après que des enquêteurs belge l’avaient alertée de leur arrivée sur le territoire français.

UN « CRIME VIOLENT » EN PERSPECTIVE

Selon Michel Senthille, procureur de Strasbourg, qui a fait état de ces interpellations lors d’une conférence de presse, lundi 30 décembre, ces quatre hommes, connus pour des actes liés à des attaques de fourgon blindé, étaient sur le point de commettre « un crime violent», vraisemblablement l’attaque d’un transport de fonds.

Les hommes étaient en effet lourdement équipés ; outre les armes, les policiers ont saisi trois kilos d’explosif brisant et des détonateurs, comme le montre cette photo de l’arsenal saisi postée sur Twitter par une journaliste des Derniers Nouvelles d’Alsace.

Quatre grosses cylindrée, volées, ont également été retrouvées. « Tous ces éléments prouvent que ces personnes étaient sur le point de commettre un acte grave », a affirmé M. Senthille à la presse. Selon un communiqué de la préfecture « ils préparaient un casse pour les fêtes ».

Âgés de 30 à 40 ans, les quatre hommes ont été placés en garde à vue puis présentés à un juge d’instruction en vue de leur mise en examen pour association de malfaiteurs, détention d’armes, vol en bande organisée. Ils encourent jusqu’à 15 ans d’emprisonnement.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/12/30/des-malfaiteurs-belges-lourdement-armes-interpelles-a-strasbourg_4341417_3224.html?google_editors_picks=true

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz