Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 décembre 2013

Screen Shot 2013-12-24 at 17.26.23 PM

Lundi 23 décembre, durant le conseil municipal de Bagnolet (région parisienne), des « voyous de supporters de l’encore-maire (Marc Everbecq) [ont] interrompu grossièrement André Baraglioli (PC), puis Tony Di Martino (PS) [et s’en prennent] à un citoyen dans la salle », rapporte sur son blog1 Pierre Mathon, ancien maire-adjoint représentant les Verts à Bagnolet, « le tout se poursuivant dans le hall avec des propos antisémites et des menaces physiques. »

Au téléphone, ce dernier m’explique qu’il a « personnellement assisté aux interruptions dans la salle du conseil », mais qu’il était placé trop loin pour entendre les mots prononcés.

« Viens que je te casse ton nez long de juif »

En revanche, une habitante de Bagnolet, encartée UMP, et interrogée par téléphone a assisté à la scène et confirme :

« Le gérant d’un salon de coiffure de la rue Sadi Carnot a plusieurs fois interrompu la séance du conseil municipal, alors qu’il n’a pas le droit. M.G, membre des Verts, et qui était aussi dans la salle, lui a demandé de se taire à plusieurs reprises. Alors le coiffeur, un ami du maire s’est levé et lui a lancé : « J’ai le droit de parler. J’ai ma carte. J’ai donné une enveloppe pour la campagne du maire ».

Insistant pour qu’il se taise, l’ami du maire, coiffeur de son état lui a lancé : « Viens que je te casse ton nez long de juif »

« Le maire n’a absolument pas bougé ni le service d’ordre, » dit cette habitante.

Jacques Nio, membre UMP du conseil municipal a entendu les propos insultants, et a ordonné à l’antisémite de les retirer :

Le coiffeur de la rue Sadi Carnot a alors menacé physiquement l’élu UMP :

« A aucun moment le maire n’a réagit, ni interrompu la séance, ni même demandé au service d’ordre d’intervenir »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Le conseiller UMP Mr Nio Jacques a été violemment bousculé ainsi que moi-même qui tentait de séparer, » a déclaré Madame Myriam Tibi Mellul qui s’est portée partie civile dans la plainte.

« L’agresseur à été mis à l abri par le service d ordre mais nous les victimes nous nous sommes débrouillées seules. Tout ce KO arrive bien sûre après la nomination du terroriste citoyen d honneur le maire attise la haine des juifs et fait du clientélisme communautaire. » témoigne encore Myriam Tibi Mellul.

Pierre Mathon : « Une plainte a été déposée ce matin au commissariat de police pour agression et propos antisémite dans l’enceinte de la mairie au conseil municipal de la ville de Bagnolet. »

Le conseiller UMP, qui a été molesté en prenant la défense du juif insulté, s’est joint à la plainte :

Selon Pierre Mathon, le maire encourage l’antisémitisme dans sa ville. Un responsable du blog Bagnolet Démocratie confirme : « la situation est critique. Le maire communiste a été désavoué, mais il fait un clientèlisme éfrené, il flirte avec les intégristes »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

1 bagnoletenvert.com/conseil-municipal-a-bagnolet-grosse-deprime-pour-l-encore-maire

jniobagnolet2014.eu/propos-antisemites-a-la-fin-du-conseil-municipal-de-bagnolet

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous