FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 4 janvier 2014

unnamed

Les impostures de nos jours sont si nombreuses qu’on ne sait parfois lesquelles dénoncer.

L’une des plus importantes parmi ces impostures ces dernières décennies reste, cela dit, celle qui parle du réchauffement global censé avoir été provoqué par les activités humaines.

Dès lors que nombre de gouvernements sur la planète usent de cette imposture pour justifier divers délires couteux et liberticides, et dès lors que ces gouvernements ont confie le dossier aux Nations Unies, où le GIEC rémunère des scientifiques aux fins qu’ils se conduisent comme des charlatans corrompus et cherchent pour trouver ce qu’on leur a dit préalablement qu’ils devaient trouver, dès lors aussi que les grands médias rapportent docilement ce que les gouvernements et le GIEC leur demandent de rapporter, les possibilités de dénoncer cette imposture sont minces.

Il peut rester, telle une issue, l’éclat de rire sarcastique. Et c’est avec un éclat de rire de ce genre que j’ai accueilli la nouvelle décrivant le blocage du navire Akademik Chokalsky dans les glaces de l’Antarctique. La version officielle des faits est qu’il s’agissait pour les membres de l’expédition embarqués de reproduire les « expériences » d’un certain Douglas Mawson, explorateur australien, seul survivant d’une tentative de rejoindre le pôle Sud magnétique il y a cent ans. La version réelle est qu’il s’agissait de prouver la fonte des glaces, et de montrer que là où Douglas Mawson avait dû marcher dans le blizzard et survivre en mangeant ses chiens de traineau, des explorateurs du vingt et unième siècle pourraient effectuer une promenade de santé, et avertir ensuite le monde, photos et vidéos à l’appui, de la catastrophe imminente. La catastrophe a été que les glaces se sont avérées ne pas fondre, mais se faire si épaisses, dans un froid si intense, que le navire s’est trouve immobilisé. Trois vaisseaux de secours ont tenté d’intervenir, infructueusement. Un hélicoptère (chinois) a finalement été appelé à la rescousse, et les membres de l’expédition ont pu s’en sortir sains et saufs.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Nul ne sait ce que cette ridicule équipée a coûté. Sans doute fort peu au regard de ce qu’a déjà couté l’imposture du réchauffement global, je sais. Nul ne sait si les membres de l’expédition sont toujours convaincus que les glaces de l’Antarctique fondent, mais je suis certain que s’ils sont bien rémunérés, ils diront que les glaces fondent, et il y aura alors des journalistes pour leur tendre un micro et pour oublier l’Akademik Chokalsky. Ils pourraient même dire que les glaces fondent sans être rémunérés : se sentant coupables de tout le dioxyde de carbone produit par leur sauvetage, ils ont promis de planter des arbres en compensation, et de le faire en proportion du dioxyde de carbone produit. Ils n’ont pas prévu de planter d’arbres pour expier leur propre stupidité, aucun arbre ne peut être planté a cette fin.

L’écologisme avait déjà suscité son lot de cataclysmes, de prêcheurs frelatés, de politiciens ubuesques, de films de série Z, il vient d’entrer dans l’âge du burlesque.

Y aura-t-il encore des messes solennelles pour tenter de donner un second souffle aux protocoles de Kyoto ? C’est possible.

J’espère que les gens qui étaient à bord de l’Akademik Chokalsky seront alors des invités d’honneur. Et j’espère qu’ils parleront de fonte des glaces.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz