Quantcast
FLASH
[20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 janvier 2014

APTOPIX-Mideast-Egypt_Horo1-e1389069328634

Les Coptes d’Egypte ont fêté Noël, célébré le lundi 6 janvier 2014, dans le calme et sous haute protection de l’armée.

Des millions de Chrétiens égyptiens se sont rendus à l’église pour la messe de Noël, lundi 6 janvier, sous la sécurité renforcée de l’armée, et avec l’espoir que la nouvelle constitution leur rendra l’égalité religieuse et criminalisera les discriminations dont ils sont victimes.

Les conditions exceptionnelles de sécurité qui ont été prises par le gouvernement intérimaire pour protéger la fête chrétienne est le résultat de craintes que les Frères musulmans ciblent les églises. Les islamistes soutiennent que les Chrétiens ont joué un rôle très important dans les manifestations qui ont précédé l’expulsion et l’arrestation de Morsi lors du coup d’Etat du 3 juillet dernier.

De nombreuses églises, spécialement dans le sud est égyptien repère de musulmans radicaux, ont célébré la messe de minuit plus tôt afin que les fidèles évitent de rentrer chez eux après minuit quand les rues sont vides, et soient attaqués.

On se souvient que lors d’une vague d’attaques, les islamistes, en août 2013, ont détruit, brûlé et pillé de nombreuses églises. Des maisons et des commerces appartenant aux chrétiens avaient également été attaqués.

“Nous prierons sous le ciel,” a déclaré Adel Shafiq, un Chrétien de Dalga, au sud du Caire, qui assistait à la messe dans une église qui a été vandalisée et brûlée en août dernier. “Il n’y a plus de fenêtre ni de toit. Les gens portent des écharpes et des chapeaux pour affronter le froid de la nuit.”

A la Cathédrale Saint Marc du Caire, siège du Pape copte orthodoxe, des policiers armés de fusils mitrailleurs et protégés par des sacs de sables sont en place. Plusieurs heures avant la messe, des chiens renifleurs de bombes ont été déployés pour s’assurer qu’il n’y avait pas d’explosifs.

Pendant le service, des agents en tenue civile étaient répartis dans l’église afin de surveiller la congrégation, pendant que le pape Tawadros II dirigeait la prière. Des ministres, des généraux et des politiciens, principalement musulmans, assistaient au service.

“Nous prions pour la sécurité, le paix et le calme en Egypte, et nous prions pour chaque homme sur cette généreuse terre,” a déclaré le pape Tawadros lors d’un bref sermon. “Nous avons la confiance totale que Dieu regarde notre nation même pendant les périodes de crise.”

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ailleurs au Caire et dans d’autres villes importantes, les rues donnant vers les églises principales étaient bouclées et des contrôles de sécurité ont été mis en place dans les quartiers où résident des communautés chrétiennes importantes, tandis que des blindés de l’armée et des véhicules de police parcouraient les rues des villes.

Des détecteurs de métaux étaient installés à l’entrée de nombreuses églises, et des volontaires fouillaient les sacs et demandaient à voir les cartes d’identité, créant de longues files d’attente à l’extérieur des églises, qui n’eurent aucun effet négatif sur l’esprit de Noël.

“Les gens sont heureux et la barrière de la peur a été brisée. Nous avons déjà eu le pire, il est derrière nous,” a déclaré Evon Lutfi, un Chrétien de la ville d’Assiut, un repère d’islamistes radicaux avec une grande communauté chrétienne.

La nouvelle constitution égyptienne qui sera soumise au vote mi janvier 2014, lors d’un nouveau référendum national, rétablit l’égalité entre tous les égyptiens et prévoit que le nouveau parlement devra légiférer pour faciliter la constructions et la maintenance des églises. Sous la loi de l’islam, les Frères musulmans interdisent qu’une église soit construite, et emprisonne ceux qui réparent ou rénovent une église qui a besoin de travaux. La constitution supprime également les mentions qui avaient été inclues dans la constitution islamiste de 2012 et qui permettaient de donner naissance à un Etat purement islamique, ce qui avait fortement inquiété les Chrétiens.

“Nous voterons oui au nouveau référendum afin de vivre libres et sans discrimination” déclarait Fawzy Habib, comptable chrétien d’Assiut.

L’administration espère que le projet de constitution, qui modifie fortement la version Morsi 2012 qui penchait vers l’islamisme et la sharia, et qui avait été adoptée dans des conditions ou la terreur exercée dans des centaines de bureaux de vote avait laissé une impression de vote forcé, recevra un large oui, lors de l’élection qui se tiendra le 14 et le 15 janvier prochain, et qui, si elle est adoptée, donnera la légitimité au régime pour avancer vers une transition politique, des élections présidentielles et parlementaires. Les pro-Morsi ont décidé de boycotter le vote, qu’ils considèrent comme une honte.

Les Chrétiens d’Egypte ont reçu un très fort soutien moral dimanche, quand le président par intérim Adly Mansour a fait une rare visite à la Cathédrale Saint Marc et a rencontré le pontife copte. Sa visite a projeté l’image d’un gouvernement militaire de transition qui entend inclure tous les égyptiens dans la future constitution.

La visite, hautement symbolique, fut la première du genre après celle du leader socialiste Gamal Abdel-Nasser, il y a 40 ans.

La cathédrale St Marc avait été attaquée par des islamistes, en avril 2013, et bien que Morsi avait condamné les violences, il n’avait absolument rien fait pour prendre des mesures de protection, ce que le Pape Tawadros – fait rarissime – dénonça publiquement. Pendant la brève direction du pays sous les Frères musulmans, la peur et la terreur s’étaient installés dans la communauté chrétienne et avait exposé leur totale vulnérabilité face à des musulmans bien décidés à exterminer les chrétiens.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz