FLASH
[19/02/2019] Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 janvier 2014

Dans la nuit du 19 au 20 décembre dernier, une équipe du SMUR est appelée à 3 h 30 dans un quartier de Pontarlier pour une jeune femme sur le point d’accoucher à domicile.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ils ont exposé l’appareil endommagé à l’accueil des urgences, comme un symbole. Les médecins du SMUR se sont dit que les auteurs du pillage de leur véhicule pourraient avoir à se présenter à leur tour aux urgences.
Et puis outre leur indignation, ils veulent aussi donner à réfléchir.

Dans la nuit du 19 au 20 décembre dernier, une équipe du SMUR est appelée à 3 h 30 dans un quartier de Pontarlier pour une jeune femme sur le point d’accoucher à domicile. Le véhicule SMUR rejoint celui de l’ambulance de garde et se précipite au secours de la jeune femme. La décision est prise de la transférer au centre hospitalier.
« J’ai aperçu deux silhouettes dans les phares de la voiture », explique l’ambulancier Fabrice Guy. « J’ai pensé sur le moment que ces deux-là partaient travailler d’équipe ».

Retour au centre hospitalier. Là, le personnel constate qu’il manque du matériel. dans la voiture. Notamment un appareil servant à « pousser » les seringues et un sac à dos contenant le matériel complet de ventilation. « Il a fallu reconstituer tout l’équipement… Nous aurions pu partir aussitôt pour une nouvelle intervention et se trouver dépourvu de matériel qui peut s’avérer essentiel sur certaines interventions ».

La matinée du 20 décembre a d’ailleurs été extrêmement chargée en interventions diverses pour les équipiers du SMUR. « Je ne peux pas m’empêcher de penser que nous aurions pu être appelés dans la famille d’un des gars qui nous a volé le matériel », philosophe Fabrice Guy. « Ces faits sont très choquants », ajoute Philippe Marguet, le médecin responsable du SMUR. « Peut-être encore un peu plus à Pontarlier. On pourrait penser que nous sommes à l’abri de ce genre de vols, mais preuve en est. »

Le lendemain, un ambulancier privé est venu ramener le pousse-seringue retrouvé éventré dans la rue même de l’intervention. Tout ce que contenait le sac de ventilation était éparpillé sur le trottoir.

La facture s’élève à 4.000 euros

L’appareil est exposé à l’accueil des urgences. Avec une pancarte : « Suite à une sortie du SMUR pour porter secours à une victime, ce dispositif médical a été volé puis détruit. Coût du nouvel achat : 2 000 euros TTC ».

Au total, la facture s’élève à 4 000 euros pour le remplacement du matériel.

Mais la blessure va au-delà d’une simple facture. Ces faits ouvrent un abîme d’incompréhension devant le personnel de l’hôpital. Ils sont à rapprocher de toutes les attaques dont peuvent faire l’objet les sapeurs-pompiers et l’ensemble des secours dans certaines cités.

« Il y a tout de même un côté un peu sacré dans notre mission, le matériel sauve des vies, des gens. Oui, nous sommes choqués »…
Une plainte a été déposée au commissariat de police.

http://www.estrepublicain.fr/doubs/2014/01/07/urgentistes-choques

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :