FLASH
[16/12/2017] Ah les cons! Une roquette tirée depuis Gaza tombe sur la maison d’un terroriste !  |  Les Français sont-ils jaloux ? Les médias font leurs choux-gras de la fortune de certains ministres. Ils l’ont pourtant pas volée, leur richesse ! (et ils ont enrichi la France en payant énormément d’impôts)  |  Effet Trump : 20 leaders religieux ont remis cette semaine à Trump une distinction pour son soutien aux communautés religieuses et sa décision historique de reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël  |  [15/12/2017] Amsterdam : la situation est sous le contrôle de la police, l’homme armé d’un couteau a été neutralisé  |  Israël : 3 terroristes arabes palestiniens tués lors d’affrontements  |  Amsterdam aéroport : la police a tiré sur un homme armé d’un couteau  |  Allemagne : Mülheim annule les célébrations de Hanukah en raison de la menace antisémite des magnifiques migrants de Merkel  |  Viktor Orban: « En Hongrie, il n’y aura pas de zones de non-droit. Il n’y aura pas de quartiers où nos femmes et nos filles seront poursuivies par des racailles »  |  [14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 9 janvier 2014

imgres

Si Dieudonné est libre de s’exprimer, cela veut dire que l’humour contre les noirs et les arabes est libre aussi ? Tiens, je vais m’y mettre… si vous voulez vous joindre à moi – dans les limites fixées par le tribunal administratif de Nantes sur la liberté d’expression, bien entendu. Tout débordement sera censuré.

Une ville de province est envahie de pigeons. Le maire ne sait plus comment s’en débarrasser. Il a toute essayé. Les ultras sons, les épouvantails, tout.

Et les pigeons dégradent les façades des immeubles, chient sur les passants, et pire, ils sont porteurs de maladies au point que les enfants ne peuvent même plus jouer dans le sable, dans les jardins publics.

Un jour se présente un homme qui dit pouvoir libérer la ville de tous ses pigeons. Il demande à voir le maire, qui, à bout, décide de le recevoir.

« Je peux vous débarrasser de vos pigeons, et je suis prêt à le faire gratuitement, dit l’homme mystérieusement. Mais si vous me demandez comment j’ai fait, si vous me poser la moindre question, alors cela vous coûtera 1 million d’euros. »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le maire, évidemment, accepte, car même s’il doute du résultat, il se dit qu’il n’a rien à perdre, et de toutes façons, il n’a aucune intention de poser de questions, donc de débourser 1 million.

Le lendemain, l’homme arrive très tôt avec une cage en or, qu’il pose au milieu de la place de la mairie. Il ouvre la porte, et en sort un oiseau d’un rouge intense. L’oiseau commence à tourner dans les airs au dessus des bâtiments, et miracle, les pigeons se mettent à le suivre et à tourner avec lui. L’oiseau rouge tourne, tourne, et rapidement, des dizaines de milliers de pigeons volent derrière lui.

Au bout de deux heures, alors que le ciel est noir de pigeons au dessus de la petite ville, l’oiseau rouge, soudainement, se met à voler vers une direction inconnue, suivi par des centaines de milliers de pigeons. Il vole et disparait à l’horizon.

Il n’y a plus un pigeon en ville.

Le lendemain, l’oiseau rouge revient, rentre dans sa cage, l’homme ferme la porte de la cage, et s’apprête à partir, contrat rempli.

C’est alors que le maire arrive en courant, et l’arrête : Monsieur, je sais que nous avons un contrat, mais je ne peux pas résister à vous poser une question. Alors voilà, vous trouverez dans cette mallette 1 million d’euros, et voici ma question : « vous n’avez pas la même chose pour nous débarrasser des arabes ? »

PS/ Manuel Valls a fait appel de la décision du tribunal administratif de Nantes, et a saisi le Conseil d’Etat, qui se réunira à 17 heures pour statuer. Si le Conseil d’Etat interdit le spectacle, il nous faudra donc supprimer cette page…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz