FLASH
[22/09/2018] Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  |  [19/09/2018] Un « mineur » étranger, logé en foyer, mis en examen & placé en détention à Marseille. Il est suspecté d’avoir violé 3 femmes depuis avril  |  Plusieurs personnes atteintes par balles y compris des policiers près d’un bâtiment du gouvernement de Pennsylvanie  |  Mauvaise nouvelle : un sondage montre que les électeurs Républicains sont certains de gagner les élections de mi-mandat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 10 janvier 2014

Ce jeudi soir, deux élèves de Terminale ES, âgés de 17 ans, ont été définitivement exclus du lycée Rosa-Parks de Montgeron (Essonne) après s’être pris en photo en train de réaliser le geste de la «quenelle», le signe de ralliement de l’humoriste controversé Dieudonné, dans l’enceinte de l’établissement le 6 décembre 2013.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ils avaient été placés en garde à vue lundi après le dépôt de plainte de leur professeure principale le 3 janvier pour «apologie de crime contre l’humanité». L’enseignante avait été alertée par un camarade témoin des faits et s’était sentie visée. Circonstance aggravante, l’un des lycéens posait devant un ananas, référence à la chanson «Shoah nanas», chantée dans ses spectacles par Dieudonné sur l’air «Chaud cacao» d’Annie Cordy.

Ces deux élèves comparaissaient jeudi devant le conseil de discipline du lycée pour «réalisation dans l’établissement d’une photographie à caractère raciste» et «récidive dans des provocations racistes», précise le rectorat de Versailles. Lundi soir, ils avaient été brièvement auditionnés sous le régime de la garde à vue par des policiers du commissariat de Montgeron avant d’être remis en liberté.

Selon plusieurs sources, le duo n’en serait pas à son coup d’essai. Il se serait déjà fait remarquer pour avoir voté pour Hitler et Klaus Barbie aux élections de délégués de classe, ce que confirme le rectorat.

Si le conseil de discipline a voté leur exclusion définitive avec effet immédiat, cette décision peut encore fait l’objet d’un appel sous huit jours.
 «Il revient au directeur académique de leur trouver un nouveau lycée», indique le rectorat.

 «Je l’ai fait, c’était juste pour m’amuser et je ne voulais pas le faire contre qui que ce soit, en fait. On m’a dit que j’avais fait un geste antisémite mais moi c’était pas pour ça que je voulais le faire. On voulait le faire contre la société en fait», a déclaré l’un des deux lycéens incriminés, interrogé par France Culture.

Le parquet d’Evry, qui avait ouvert une enquête, précise que si la qualification retenue pour la garde à vue reprenait celle de la plainte de l’enseignante, à savoir «apologie de crime contre l’humanité», elle ne présage en rien de la nature d’éventuelles futures poursuites à l’encontre de ces jeunes.

http://www.leparisien.fr/essonne-91/deux-eleves-exclus-du-lycee-de-montgeron-apres-une-quenelle-09-01-2014-3478157.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz