FLASH
[23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 13 janvier 2014

• 1ere révélation,

C’est Dreuz.info en mars 2013 qui révélait le scoop de la relation entre François Hollande et Julie Gayet, et non pas Closer, en janvier 2014, dont le scoop, qui consistait à publier des photos, n’est pas moins remarquable.

• 2e révéléation,

l’information avait été glissée à l’oreille de Dreuz par un conseiller du président, qui s’était répandu en confidences dans les dîners en ville. Ce même conseiller avait ensuite lancé ses avocats contre Dreuz : nous nous étions demandé à l’époque pourquoi d’un coté il caftait dans les dîners que son patron de président avait une relation avec l’actrice, mais ne voulait pas que l’on sache publiquement qu’il était l’auteur de la rumeur. Nous avions alors conclu, à Dreuz, que le conseiller était un hypocrite.

• 3e révélation,

dès parution de notre scoop, les avocats de Julie Gayet avaient menacé Dreuz de procès pour violation de la vie privée – à l’époque, François Hollande ne nous avait pas menacé de violation de sa vie privée alors que dans cette histoire, sauf erreur, ils sont tous les deux dans la même vie privée, mais peut-être sont-ils plus que deux, qui sait…

• 4e François Hollande affirme envisager de poursuivre Closer en justice pour violation de sa vie privée. Va-t-il également poursuivre Valérie Trierweiler ?

Car celle-ci s’est confiée à un journaliste du Parisien – et comme chacun sait, lorsqu’on se confie à un journaliste, c’est pour que l’information reste secrète.

Ainsi donc, Valérie Trierweiler s’est confiée à Frédéric Gerschel, et lui a déclaré :

« C’est François Hollande lui-même qui s’est chargé de confirmer la mauvaise nouvelle, jeudi, quelques heures avant la sortie en kiosque du magazine « Closer ». La scène s’est déroulée sous les lambris de l’Elysée, sans heurts, ni cris. En quelques mots, le chef de l’Etat a reconnu l’existence d’une liaison avec l’actrice Julie Gayet qui sera dévoilée sur papier glacé le lendemain matin. Il n’a rien nié. Ni les escapades à scooter avec son garde du corps au milieu de la nuit, ni la fréquence de ces rendez-vous clandestins, ni la date à laquelle cette « love affair », comme la baptise désormais la presse étrangère, a démarré, il y a déjà plusieurs mois. »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Selon une de ses amies, lorsqu’elle a eu confirmation de la bouche de François Holande, Valérie Trierweiler « était complètement sonnée. Bien sûr, elle n’ignorait rien des rumeurs qui couraient dans Paris depuis des semaines. Elle a simplement voulu croire qu’elles étaient fausses. Pour elle, ils formaient toujours un couple.»

• Vendredi 10 janvier, Valérie Trierweiler est admise à l’hôpital

—-> Hier dimanche 12 janvier, la ministre Filippetti s’est ridiculisée en déclarant, furieuse après les médias, que l’information de l’hospitalisation de Trierweiler était scandaleuse car elle relevait de la vie privée et n’aurait jamais du être publiée. « Il faut que cela reste du domaine de la vie privée », a estimé sur BFMTV la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, dans BFM Politique.

Pourquoi Filippetti s’est-elle ridiculisée ? Parce que c’est le site internet de l’Elysée qui a évoqué son hospitalisation, et non les médias, mais je dois lui reconnaitre une excuse : on ne sait plus trop ce qui est du domaine privé et ce qui est du domaine public, avec l’étalon de l’Elysée.

Chantage affectif

Sur son hospitalisation, des conseillers de l’Elysée suspectent – tout en gardant l’anonymat – que Trierweiler tente le « chantage affectif » pour récupérer son homme. « Elle semble prête à pardonner, elle ne veut pas claquer la porte sur un coup de tête, mais elle veut savoir très vite quelles sont les intentions de François Hollande », dit un proche au Parisien – toujours dans le strict respect de la vie privé à la française, rigolent les médias étrangers qui remarquent que la France a les lois les plus strictes pour faire respecter la vie privée.

Le changement de copine c'est maintenant

« Il va chez elle et y passe des nuits entières »

• Sudinfo.be qui a interrogé un voisin de Julie Gayet révèle : « Si j’ai déjà vu François Hollande ici? Eh bien oui, et pas qu’une fois je peux vous le dire. Il va chez elle et y passe des nuits entières».

Screen Shot 2014-01-11 at 11.41.44 AM

« Notre interlocuteur, dit le journaliste Raphaël Tassart, se souvient très bien de la première fois où il a aperçu le Président. «C’était il y a au moins un an, voire plus. J’étais ici à la fenêtre et je l’ai vu, lui, sortir de sa voiture officielle escortée par celui qui semble être son garde du corps. Il est entré dans l’immeuble, l’actrice l’attendait. Je me rappelle que je m’étais dit, « tiens, le Président a une poule ». Au début, il venait en voiture officielle et puis il a commencé à se pointer en scooter avec le casque toujours sur la tête. Je serais incapable de vous dire combien de fois il vient par semaine, je ne me poste pas là à attendre et je ne suis pas toujours là. »

Capri, c’est fini….

Hollande Trierweiler le grand amour

Confidences de la grand mère de Julie Gayet

Les confidences d’Ortense, la grand-mère de Julie Gayet: François Hollande m’a offert une boîte de chocolat, à Noël. »

« le Président est venu jusqu’ici. Dans ma maison. Julie m’avait averti qu’elle souhaitait me présenter quelqu’un mais qu’elle arriverait très tard, peut-être même dans la nuit. Comme elle a une clef de la maison, je me suis couchée et elle est venue me réveiller, en pleine nuit. Je me suis quand même apprêtée et quand je suis entrée dans le salon, il était assis dans le canapé. Il avait apporté des croissants et Julie a fait du café. » 

« Quand je l’ai vu, je me suis exclamé, mais c’est le Président ! Julie m’a dit oui, Mamie, c’est lui. Je me suis assise à ses côtés et nous avons parlé des atouts de la France et du sourire de Julie, de cuisine et de politique. »

« Le Président est resté deux heures environ, le temps de discuter, de se poser et de visiter la chambre que Julie a conservé ici. »

Bdw_F24CIAEGqzS.jpg-large

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Sources:

Affaire Gayet-Hollande : éprouvée, Valérie Trierweiler ne renonce pas 

Frédéric Gerschel, journaliste au Parisien, était l’invité de RTL ce matin. Il a pu s’entretenir queqlues minutes par téléphone avec Valérie Trierweiler hier. Selon lui, les médecins auraient prescrit une cure de repos de 10 jours.

Julie Gayet : son compagnon Santiago Amigorena et ses enfants embarqués dans « l’affaire Hollande »

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz