FLASH
[25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  |  Un juif orthodoxe a été poignardé il y a quelques minutes près de l’Empire State Building à Manhattan  |  Toronto : le conducteur du Van qui a foncé sur la foule a été arrêté (8 blessés, 2 morts)  |  Toronto : 10 blessés, 2 morts par un Van qui a foncé dans la foule dans le quartier juif. Accident ou attentat ?  |  Gaza : Un terroriste s’est fait explosé et a blessé trois autres personnes dans un accident du travail « mystérieux » à Beit Lahiya  |  [22/04/2018] Afghanistan : un membre de la religion de paix fait exploser une bombe dans un bureau de vote de Kaboul : 31 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 janvier 2014

Marche-pour-la-Vie-2014

Michel Garroté, réd en chef  —  Les Français ont répondu en grand nombre à l’appel du collectif « En Marche pour la Vie », hier, dimanche 19 janvier. Venus de toute la France et de l’étranger, ils étaient 40’000. Ce chiffre est un record pour ce rendez-vous annuel organisé depuis dix ans. Il est vrai que le soutien d’une personnalité emblématique a signifié l’importance de cette marche : le Pape François.

A noter, une présence exceptionnelle de personnalités et délégations venues de toute l’Europe : Italie, Pays-Bas, Pologne, Hongrie, Irlande, Portugal, Allemagne, etc. Plusieurs évêques espagnols entouraient quatre évêques français.

L’Espagne où un projet de loi sera prochainement voté pour restreindre l’avortement, avait une forte délégation de députés, sénateurs et représentants des grandes associations familiales et pour le respect de la vie, hier à Paris.

Il y a actuellement un mouvement en Europe qui rappelle que l’avortement est d’abord une violence à limiter et non une liberté.

Hier, la Marche 2014 a montré que l’espérance a changé de camps. L’idéologie qui a imposé l’avortement comme un droit est maintenant en recul. Dans le conflit qui oppose le droit de l’enfant conçu et le droit de la femme, les regards se portent aujourd’hui sur le plus faible, à savoir l’enfant conçu pas encore né.

Désormais, les responsables politiques français doivent regarder la réalité en face : il y a trop d’avortements en France, y compris à cause des avortements dits « de confort » ou « de convenance ».

foetus-1

L’avortement ne sera jamais un acte médical comme un autre. De nos jours  —  au-delà de la dimension spirituelle  —  la science, la biologie et la génétique démontrent de manière irréfutable que le « fœtus» est un bébé vivant, une personne vivante. Le « fœtus» n’est ni un animal, ni une plante, ni une chose.

Des députés français, notamment M. Jean-Frédéric Poisson, M. Nicolas Dhuicq, M. Philippe Gosselin, Mme Véronique Besse, Mme Le Callennec, M. Le Fur, M. Gandolfi-Scheit, M. Reiss, M. Moreau, M. Gibbes, Mme Schmid, Mme Louwagie, M. Breton, M. Lurton, M. Moyne-Bressand et M. Decool, ont déposé un amendement au projet de loi sur l’égalité homme-femme, pour supprimer le remboursement de l’avortement par la Sécurité Sociale.

Ils et elles rappellent leur motivation: « Si la notion de détresse est supprimée dans la définition de l’interruption volontaire de grossesse, les conditions de remboursement de l’acte par la sécurité sociale ne sont plus remplies ».

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz