FLASH
[20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 janvier 2014

Marche-pour-la-Vie-2014

Michel Garroté, réd en chef  —  Les Français ont répondu en grand nombre à l’appel du collectif « En Marche pour la Vie », hier, dimanche 19 janvier. Venus de toute la France et de l’étranger, ils étaient 40’000. Ce chiffre est un record pour ce rendez-vous annuel organisé depuis dix ans. Il est vrai que le soutien d’une personnalité emblématique a signifié l’importance de cette marche : le Pape François.

A noter, une présence exceptionnelle de personnalités et délégations venues de toute l’Europe : Italie, Pays-Bas, Pologne, Hongrie, Irlande, Portugal, Allemagne, etc. Plusieurs évêques espagnols entouraient quatre évêques français.

L’Espagne où un projet de loi sera prochainement voté pour restreindre l’avortement, avait une forte délégation de députés, sénateurs et représentants des grandes associations familiales et pour le respect de la vie, hier à Paris.

Il y a actuellement un mouvement en Europe qui rappelle que l’avortement est d’abord une violence à limiter et non une liberté.

Hier, la Marche 2014 a montré que l’espérance a changé de camps. L’idéologie qui a imposé l’avortement comme un droit est maintenant en recul. Dans le conflit qui oppose le droit de l’enfant conçu et le droit de la femme, les regards se portent aujourd’hui sur le plus faible, à savoir l’enfant conçu pas encore né.

Désormais, les responsables politiques français doivent regarder la réalité en face : il y a trop d’avortements en France, y compris à cause des avortements dits « de confort » ou « de convenance ».

foetus-1

L’avortement ne sera jamais un acte médical comme un autre. De nos jours  —  au-delà de la dimension spirituelle  —  la science, la biologie et la génétique démontrent de manière irréfutable que le « fœtus» est un bébé vivant, une personne vivante. Le « fœtus» n’est ni un animal, ni une plante, ni une chose.

Des députés français, notamment M. Jean-Frédéric Poisson, M. Nicolas Dhuicq, M. Philippe Gosselin, Mme Véronique Besse, Mme Le Callennec, M. Le Fur, M. Gandolfi-Scheit, M. Reiss, M. Moreau, M. Gibbes, Mme Schmid, Mme Louwagie, M. Breton, M. Lurton, M. Moyne-Bressand et M. Decool, ont déposé un amendement au projet de loi sur l’égalité homme-femme, pour supprimer le remboursement de l’avortement par la Sécurité Sociale.

Ils et elles rappellent leur motivation: « Si la notion de détresse est supprimée dans la définition de l’interruption volontaire de grossesse, les conditions de remboursement de l’acte par la sécurité sociale ne sont plus remplies ».

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz