FLASH
[18/01/2018] Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 janvier 2014

Saluer ses collègues en arabe montrerait-il une radicalisation religieuse ? C’est en tout cas ce que semble penser le préfet des Alpes-Maritimes. Ce dernier a décidé de suspendre pour cette raison l’habilitation d’un agent de sûreté de l’aéroport de Nice. Monsieur M., employé de la société de sécurité ICTS, est privé de travail et de ressources depuis plus de deux mois.
Il a saisi le tribunal administratif qui doit se réunir le 21 janvier pour étudier son cas.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«Cela fait trois ans qu’il travaille comme agent de sûreté, raconte Smaïl Jebali, membre du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Il s’agit d’un employé exemplaire, consciencieux et rigoureux. C’est un musulman pratiquant, mais il ne l’a jamais fait de manière ostentatoire. Il n’a jamais pratiqué de rituels sur son temps de travail.»

Selon la préfecture (qui n’a pas souhaité répondre à nos questions), le jeune père de famille «aurait défavorablement attiré l’attention». D’après «Nice-Matin», l’administration se justifie «en raison de son changement de comportement qui s’est traduit notamment par le salut de ses collèges en disant salam aleykum (ndlr : le salut en arabe) et son refus de parler aux femmes ou des les saluer». La préfecture décide donc le 13 novembre 2013 de suspendre, pour une durée de 2 mois, son habilitation pour l’accès en zone réservée de l’aéroport de Nice.

Le jeune père de famille décide alors de saisir le tribunal administratif de Nice. Le 12 décembre, cette juridiction décide de suspendre la suspension de la préfecture. Essentiellement pour deux raisons : premièrement, «le préfet n’indique pas en quoi (ndlr : Monsieur M.) aurait défavorablement attiré l’attention, ni ne démontre le caractère urgent de la mesure attaquée», stipule l’ordonnance du tribunal que nous nous sommes procuré.

La préfecture ne lâche pas l’affaire

Deuxièmement, «la décision attaquée préjudicie immédiatement et gravement à sa situation en tant qu’elle l’empêche de poursuivre l’exécution de son contrat de travail et ce, alors que son employeur, ni aucune autre société, n’a d’emploi à lui proposer en zone non sécurisée de l’aéroport», poursuit la juridiction.

En clair, l’agent de sûreté se retrouve avec pour seules ressources les quelque 400 € versés par la caisse d’allocations familiales. Alors qu’avec sa femme sans travail et son enfant âgé d’un an, «il doit faire face à des échéances de loyer de 650 €», précise l’ordonnance.

La préfecture a toutefois décidé de ne pas lâcher l’affaire. Le 17 décembre 2013, Monsieur M. reçoit un courrier qui suspend à nouveau son habilitation. «Elle a alors reproché à mon client sa radicalisation religieuse, l’accusant de parler arabe avec ses collègues et de faire l’apologie d’actes terroristes ! Si c’était vrai, il serait déjà en garde à vue», remarque Me Guez Guez, l’avocat de l’agent, dans les colonnes du «Parisien» ce vendredi.

«Le préfet doit s’expliquer, lance de son côté le CCIF. Comment explique-t-il qu’un jeune père de famille au casier judiciaire vierge et apprécié de sa direction soit injustement mis à l’écart de son activité professionnelle ?» Et de se poser la question : «Suffirait-il de s’exprimer en arabe pour être aussitôt suspecté de terroriste et se voir priver de son emploi et de son salaire ?»

www.leparisien.fr/societe/nice-un-agent-de-l-aeroport-suspendu-pour-avoir-parle-arabe-17-01-2014-3503553.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz