FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 23 janvier 2014

Hollande-degage-2

Michel Garroté, réd en chef  —  Je lis dans la presse française qu’à Paris, une manifestation partira le dimanche 26 janvier à 13h00 de la place de la Bastille pour aller jusqu’à la place de l’Opéra. Cette manifestation est organisée par un collectif citoyen : « Jour de Colère » (voir deuxième lien en bas de page).

Ce collectif affirme qu’il réunit des organisations issues de la société civile « en dehors de toute appartenance à un parti politique », ce dont personnellement je doute. Ces organisations appellent à manifester contre « le matraquage fiscal, la misère paysanne, le chômage, l’insécurité, la faillite de l’Éducation nationale, la destruction de la famille, le mépris de l’identité française, les atteintes à la liberté et le déni de démocratie ».

Encore une fois, personnellement, je doute que ce « Jour De Colère » se situe « en dehors de toute appartenance à un parti politique ». Le Jour de Colère est à la droite de l’UMP… Cela dit, je ne suis pas surpris. Au contraire. Car cela fait plusieurs mois que dans mes articles, j’émets l’hypothèse d’un éventuel début de guerre civile en France. Ci-dessous, je reproduis une analyse parue sur Lexpress.fr, analyse qui me semble intéressante, mais sans plus.

Hollande-degage-3

Lexpress.fr (voir premier lien en bas de page) : « Tremble, François Hollande. Tes opposants de tous bords vont unir leur force pour demander ta démission ». C’est en résumé le mot d’ordre des manifestants du Jour de colère (voir deuxième lien en bas de page). Un drôle d’attelage qui se réunira à Paris dimanche 26 janvier avec, dans ses rangs, des slogans aussi divers que « Non au racket fiscal ! », « Familles en danger ! » ou « Liberté d’expression ! ». La convergence des luttes contre le gouvernement, c’est vraiment maintenant ? (ndmg – Dieudonné appelle à participer à la manifestation : « Venez nombreux le 26 janvier place de la bastille ! Et ne vous fiez pas aux rumeurs comme quoi la manif serait anti islam ! C’est faux ! »).

Lexpress.fr : Hélène n’en démord pas : « François Hollande ne se préoccupe pas des vrais problèmes et il est si bas dans les sondages qu’il a perdu toute légitimité ». Cette enseignante, qui s’investit dans l’organisation de la manifestation, espère se faire entendre face à « un gouvernement qui reste sourd ». Les revendications du collectif portent sur huit thèmes : fiscalité, jeunesse, famille, chômage, artisans-commerçants-paysans, croyance et liberté d’expression.

Lexpress.fr : Jour de Colère est « apolitique » et « entièrement citoyen » depuis sa création à l’automne 2013, assurent ses membres. « Une soixantaine d’associations très différentes les unes des autres nous soutiennent », martèle Louis, un collaborateur parlementaire impliqué dans le projet. Ce dernier espère voir « beaucoup plus » que les 25’000 inscrits sur Facebook défiler dans les rues de la capitale.

Lexpress.fr : A scruter de près la liste publiée sur son site, les groupes qui ont répondu à l’appel sont très souvent des mouvements liés de près ou de loin aux manifestations anti-mariage gay (Printemps Français, Collectif Pour L’Enfant, Collectif Famille Mariage…) ou des satellites anti-Hollande (Hollande Dégage, Hollande m’a tué, Stop-Hollande…). Ils croiseront même dimanche quelques Bonnets Rouges ; le mouvement en lui-même n’a pas souhaité s’associer à Jour de Colère.

Lexpress.fr : Derrière la liste officielle des participants, on trouve également quelques soutiens embarrassants pour le collectif. Le mouvement intégriste Civitas, Riposte Laïque et Alain Soral appellent leurs troupes à défiler à Paris. Dieudonné s’est également fendu d’une invitation sur sa page Facebook. « Ça ne nous a pas vraiment plu, souffle Hélène. Mais Dieudonné ne fera pas le déplacement et comme notre mouvement est ouvert, certains de ses soutiens viendront peut-être défiler sous la banderole sur la liberté d’expression ».

Lexpress.fr : Comment Jour de Colère s’est-il formé ? « Je connaissais Hélène, qui connaissait d’autres membres, ça s’est fait comme ça », explique Louis. « On a contacté des associations, d’autres nous ont proposé de nous rejoindre. C’est un mouvement inédit de convergence des luttes ».

Lexpress.fr : Une version des faits démentie par plusieurs personnes sollicitées par L’Express. « Il existe un groupe caché sur Facebook depuis un mois qui tente de rassembler tous les mouvements anti-Hollande », explique Pascal Blat, créateur de la page Stop à Hollande, qui défilera à Paris avec Jour de Colère. « L’organisateur, Stanislas, préfère se mettre en retrait, même moi je ne sais pas vraiment qui c’est ».

Lexpress.fr : Un autre participant croit savoir qui se cache derrière : « C’est Béatrice Bourges, du Printemps Français, qui chapeaute le truc », confie-t-il sous couvert d’anonymat. David Van Hemelryck, une autre figure de la mouvance, à l’origine des huées contre François Hollande le 11 novembre dernier, le confirme à demi-mot : « Je ne pourrais pas dire que non mais si certaines personnes souhaitent rester en retrait, c’est leur droit ».

Lexpress.fr : D’autres ont une vision beaucoup moins « apolitique » du rassemblement de dimanche. « Je vois Jour de colère comme quelque chose de beaucoup plus fort que la Manif pour tous qui était un truc gentil », tranche Mike Borowski, créateur du site La Gauche m’a tuer. « Il faut passer un cran au-dessus sinon ça sert à rien. C’est comme les Bonnets Rouges, ils ont cassé des trucs et ça a marché. Je ne dis pas qu’il faut être violent mais il faut un mouvement plus radical. Et pour moi, c’est clairement de droite, je ne m’attends pas à croiser des sympathisants socialistes ou Front de Gauche ».

Lexpress.fr : Interrogé sur ce point, Louis, de Jour de Colère, s’agace : « On essaye de nous coller une étiquette mais nous sommes transversaux. Quant au Printemps Français, il a relayé l’appel mais n’est pas à son origine. Ce mouvement est apolitique et touche tout le monde ». Ouvert à tous… Sauf à François Hollande, bien entendu (fin de l’article paru sur Lexpress.fr ; voir premier lien en bas de page).

Hollande-degage-1

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Sources :

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/jour-de-colere-les-dessous-du-rassemblement-des-anti-hollande_1316512.html#VczCv2Y20dUiBlqA.99

http://www.jourdecolere.com/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz