FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 24 janvier 2014

En quelques minutes un homme âgé d’une quarantaine d’années a tué trois personnes ce jeudi soir à Belfort, en Franche-Comté, avant de se livrer à la police, a annoncé jeudi soir le procureur Alexandre Chevrier, confirmant une information du quotidien régional L’Est Républicain.
Sur les indications du suspect, les corps d’une femme et de deux hommes tués par balles ont été découverts dans deux endroits différents de la ville par les policiers. L’homme a été placé en garde à vue vers 19h30.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La première victime, un homme d’une quarantaine d’années, a été découverte à son domicile. Les deux autres, une femme et un psychiatre également âgés d’une quarantaine d’années, ont été trouvés dans les communs de l’immeuble du cabinet du médecin. La femme tuée était «l’ex-femme du meurtrier, elle habitait le même immeuble que le psychiatre», a précisé le maire de Belfort, Etienne Butzbach (PS). «L’important pour la population c’est de savoir que le meurtrier s’est rendu. Il n’était pas dans un état normal», a ajouté le maire, faisant part de sa « compassion » pour les familles des victimes.

Coup de folie ou drame passionnel ?

Le quadragénaire s’est rendu au commissariat avec une arme de 9 millimètres qui pourrait être l’arme du crime. Le procureur de Belfort a conjointement saisi les services de la sécurité publique de Belfort et de la police judiciaire de Besançon. Selon une source policière, l’homme «aurait croisé son ex-femme qui allait chez son psychiatre, une querelle a eu lieu et le psychiatre est intervenu». «Le suspect aurait demandé au psychiatre de le voir en urgence en disant qu’il n’allait pas bien, mais le médecin lui aurait dit de prendre rendez-vous», a précisé cette source. C’est alors que l’homme «s’est énervé, a sorti un pistolet et a tiré» sur les deux victimes.

Selon une autre source proche de l’enquête, l’homme s’est ensuite rendu chez un ancien ami d’enfance, qui lui a ouvert. «Il a alors tiré plusieurs balles» sur lui, a précisé une source policière. Contrairement aux versions données par certains médias, «l’ami d’enfance n’était pas l’amant de l’ex-femme du suspect», selon une source proche de l’enquête. Coup de folie ou drame passionnel ? «Le mobile exact reste encore inconnu». Le suspect, n’a finalement «pas pu être entendu cette nuit», comme prévu initialement, car il était sous sédatifs, selon cette source.

Le procureur de Belfort a prévu de communiquer avec la presse en fin de journée.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/belfort-un-homme-tue-trois-personnes-et-se-rend-a-la-police-23-01-2014-3520953.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz