FLASH
[15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  |  Les médias obsédés par la haine de Trump ne vous ont pas dit que Trump passe en revue les troupes avec la reine Elizabeth II à Windsor, l’une des rares, sinon la seule fois en plus de 70 ans, qu’elle l’a fait avec un chef d’État? Étrange, leur métier n’est pas d’informer?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 25 janvier 2014

robert-menard-cible-les-nouvelles-technologies_789281_510x255

« Procédé journalistique parfaitement contestable», a déclaré le juge du tribunal correctionnel pour dénoncer la journaliste Lisa Vignoli et l’ancien PDG de Marianne, Maurice Szafran, poursuivis en justice pour avoir écrit, dans un article du 22 septembre 2012, que Robert Ménard était antisémite (ce que tout le monde à Marianne, à commencer par les deux journalistes visés, savait être parfaitement faux) et ce en modifiant les propos du philosophe Vivien Hoch.

Et le tribunal a jugé l’arrogance des journalistes insupportable, et a eu la main lourde : l’hebdomadaire a été condamné pour « diffamation publique », à 1.000 € d’amende, à 3.000 € de dommages et intérêts envers Robert Menard, à 2.000 € au titre des frais de justice, et à la publication du jugement dans l’hebdo Marianne et dans un autre organe de presse national – au choix de Ménard.

Ces journalistes moralisateurs qui prennent leurs aises avec les faits lorsqu’une occasion de diaboliser un opposant se présente ont perdu sur toute la ligne. Et Maître Gilles-William Goldnadel, l’avocat de Robert Ménard, a justement relevé la suffisance de Maurice Szafran, qui tout en reconnaissant la magouille de sa journaliste osa dire que présenter ses excuses est « étranger à la tradition de la presse française ». A quel titre, demande un Goldnadel moqueur, serait-elle la seule profession à ne pas avoir à s’excuser de ses fautes. (HR : parce qu’elle y passerait trop de temps ?)

Preuve est donc faite que la grande défiance des Français envers la profession (77% ne font plus confiance aux journalistes), est d’une redoutable lucidité (activement favorisée par nous autres sur internet) vis à vis du PAF.

L’arrogance a été condamnée. Marianne a été condamné. Et sans rire, le parquet avait demandé la relaxe, qu’un tribunal courageux n’a pas suivi.

Quand au fond, la sévérité de la condamnation de Marianne est due au double comportement de la journaliste Lisa Vignoli, qui d’ailleurs n’est plus chez Marianne, et de son PDG, Maurice Szafran, lui aussi remercié : la première pour avoir manipulé une interview et faire dire l’inverse de ses déclarations à l’auteur afin de traiter Robert Ménard d’antisémite, le second, reconnaissant le vil procédé de sa journaliste, pour avoir traité avec mépris la demande d’excuses.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais… et les autres médias ?

Où sont les vigilants journalistes – je pense à ces glandus prétentieux du genre Samuel Laurent du Monde, qui se dit « journaliste et appeau à trolls @lemondefr » et spécialiste des « vérifications factuelles ». Mouarff le troll des vérifications factuelles ! Je pense à ces blogs qui se prennent pour les zorros du net, ces spécialistes en dépistages de hoax, fouilleurs de m… à droite et aveugles à gauche ; je pense aux journalistes de la grande presse moralisatrice, qui traquent les moindres dérapages à droite, et ferment les yeux sur les sorties de route de la gauche avec double tonneau à la Lisa Vignoli et Maurice Szafran.

Quand à l’avocate de Marianne, Me Lauranne Favre, elle est allée jusqu’à reprocher à Robert Ménard d’avoir «changé de côté» en saisissant la justice au prétexte qu’à Reporter sans frontière qu’il avait fondé, Ménard défendait la liberté d’expression.

Le juge n’a pas mordu à l’hameçon. Chacun sait faire la différence entre lutter pour que les journalistes des pays totalitaires puissent écrire sans craindre d’être jetés en prison -voire pire, et ne pas laisser des plumeux vous couvrir d’une boue antisémite inventée pour qu’il en reste des traces – et faire trébucher la candidature de Ménard à la mairie de Béziers.

Cette histoire a trois morales :

1) S’il n’avait pas réagi, les pervers qui aujourd’hui lui reprochent d’avoir trahi la cause, trahi la défense de la liberté d’expression, seraient les premiers à faire leur gros titres « Menard antisémite » pour lui faire perdre les municipales à Béziers.

2) Chez Marianne, tout le monde savait que Ménard n’est pas antisémite. Dans les grands médias, tous ses confrères le savent aussi. Cela n’a pas gêné un seul instant le premier pour l’accuser et les autres pour rester muets.

Ainsi donc, pour émettre des mensonges aussi graves pour l’honneur d’un homme, aux terribles répercutions sur sa carrière, sa vie publique et privée, on peut faire confiance aux médias d’abandonner toute éthique, renoncer à toute retenue, ne reculer devant aucune bassesse, et cyniquement briser un homme si tel est leur bon plaisir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz