FLASH
[15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  |  Les médias obsédés par la haine de Trump ne vous ont pas dit que Trump passe en revue les troupes avec la reine Elizabeth II à Windsor, l’une des rares, sinon la seule fois en plus de 70 ans, qu’elle l’a fait avec un chef d’État? Étrange, leur métier n’est pas d’informer?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 février 2014

France-Iran-1

Michel Garroté, réd en chef  —  La plupart des sanctions contre l’Iran sont encore en vigueur, et il faut attendre avant de faire des affaires dans ce pays, déclare judicieusement, ce mardi 4 février 2014, le sous-secrétaire américain au Trésor chargé du renseignement financier et de la lutte antiterroriste.

« Nous appelons les hommes d’affaires souhaitant travailler avec l’Iran à bien réfléchir avant de s’engager dans une telle coopération sans négliger, en outre, tous les risques juridiques et de réputation à courir », a-t-il souligné, ajoutant que la levée des restrictions était vraie mais restreinte. Et de préciser que la plupart des sanctions étaient encore en vigueur notamment dans le secteur bancaire, le transport maritime et l’énergie.

Sans apparemment respecter le fait que la plupart des sanctions sont encore en vigueur tout en prétendant respecter ces mêmes sanctions encore en vigueur, des hommes d’affaires français, visiblement pressés, sont, aujourd’hui mardi 4 février, en Iran pour préparer le terrain à une reprise des relations commerciales avec le marché iranien.

La délégation menée par le Medef International, une branche de la première organisation patronale française, a emmené 116 représentants de diverses entreprises. C’est le plus gros contingent économique à venir en Iran depuis la conclusion de l’accord intérimaire sur le programme nucléaire iranien en novembre.

Parmi la délégation française, il y a de grands groupes tels Total, Lafarge et Peugeot (en tout près de 120 entreprises françaises). Les représentants français viennent notamment des secteurs pétrolier, automobile, agroalimentaire, pétrochimique, aéronautique et médical. Les exportations potentielles françaises vers l’Iran sont estimées à 1,8 milliard de dollars annuels.

Les autorités iraniennes ont réservé « un très bon accueil » aux représentants français, selon une source proche du Medef. « Les Iraniens sont très intéressés : en bref, ils nous disent venez, tout est à prendre », affirme l’un des participants. Le ministre iranien de l’Industrie, Mohammad Reza Nematzadeh, assure que le volume des échanges entre la France et l’Iran peut atteindre plus de cinq milliards de dollars annuels.

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz