Publié par Gaia - Dreuz le 8 février 2014

Un ressortissant algérien, Karim D., condamné il y a dix ans par contumace pour un meurtrecommis à Paris en 1995 a été interpellé à bord d’un train, dans les Pyrénées-Orientales, et confondu ce vendredi par ses empreintes digitales.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Né en 1971, l’homme a été intercepté lundi dernier par les douanes de Port-Vendres (Pyrénées orientales) dans un train en provenance d’Espagne.

Il était porteur de trois faux documents d’identité de deux nationalités différentes, française et italienne. Son passeport italien était au nom de Cappeli.

Le suspect a alors été confié aux agents de la Police aux frontières (PAF) qui, en passant ses empreintes au fichier, ont découvert qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Il avait en effet été condamné en 2004, en son absence, à 25 ans de prison par la cour d’assises de Paris: ses empreintes digitales avaient été relevées sur la scène d’un homicide commis dans le XVIe arrondissement de Paris le 26 novembre 1995.

Le suspect a immédiatement été écroué.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/pyrenees-orientales-un-fugitif-arrete-dans-un-train-19-ans-apres-un-meurtre-07-02-2014-3569783.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz