FLASH
[22/01/2018] Voilà à quoi sert la « fâcheuse sphère »: à faire ce que les médias ne font plus. Le 20, Dreuz dénonçait le choix par L’Oréal Paris de l’antisémite Amena Khan pour sa nouvelle campagne – le 22, L’Oréal annulait la campagne et se séparait de Khan  |  Un terroriste musulman armé d’un couteau a été appréhendé par la police. Là c’était à Hebron en Judée Samarie occupée par les Arabes, demain ce sera à St Denis occupée par les Arabes  |  Trump a gagné contre les obstructionnistes du parti Démocrate qui ont fermé le gouvernement  |  Tiens, une institution internationale moins corrompue par l’idéologie gauchiste des médias? Le FMI salue la réforme fiscale de Donald Trump  |  Si le terrorisme rentre dans les prisons, cela va être très compliqué. Aujourd’hui il y a évolution majeure. Il y a une montée en puissance des ‘barbus’ qui représentent la mafia la plus puissante derrière les murs  |  Suède, Malmo, seconde attaque à la grenade en une semaine : après un poste de police, un restaurant – et si vous questionnez les bienfaits de l’immigration vous êtes un facho  |  Dans la nuit, 30 trafiquants de drogue égyptiens ont été pris entre les feux des polices israélienne et égyptienne à la frontière. 1 trafiquant israélien a été tué. Plusieurs dizaines de kg de drogue saisis  |  [20/01/2018] France : Mutinerie en cours à la prison de Maubeuge, des dizaines de détenus regroupés, forces de l’ordre sur place  |  [19/01/2018] Agression motivée par l’islam- 2 surveillants de la prison de Borgo (Corse) ont été agressés à l’arme blanche ce matin par un détenu. Ils sont blessés, l’un gravement. Selon un délégué syndical, le détenu a hurlé : « Allah Akbar » (Corse-Matin)  |  L’incident de la Yeshiva de Bonneuil-Sur-Marne (94), où deux juifs ont été heurtés par une voiture ne semble pas au premier abord être un acte terroriste. C’est un accident de la circulation. Le chauffeur est en garde à vue (source RSB News)  |  [18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 février 2014

20140124NORWAY-slide-1NRV-jumbo

Mortensrud, Norvège — Lise et Kjetil Ulvestrand sont arrivés dans cette petite ville au sud d’Oslo en 2005 pour son espace, la vue, la forêt et les loyers très abordables. Madame Ulvestrand, ex employée pour le développement en Amérique latine, et maintenant travailleuse sociale pour les immigrants en Norvège, explique qu’elle se sent très à l’aise parmi les étrangers de différentes cultures.

Mais tandis que le nombre d’immigrants – y compris musulmans – augmente à Mortensrud, elle a commencé à se faire du souci pour ses enfants et pour leur éducation.

“J’aimais la forêt, et j’avais des amis, mais les Norvégiens ethniques déménagent, et mes enfants perdent leurs amis,” explique-t-elle. “Au bout d’un certain temps, quand mes enfants eurent 5 ou 6 ans, tout le monde était parti. Nous avons commencé à nous poser des questions concernant les défis sociaux à l’école,” où le nombre d’enfants qui ne sont pas norvégiens ethniques progresse rapidement.

Ketil Solvik-Olsen, Ministre des transports et des communications, interrogé sur les valeurs de la nation, expliqua : « certaines personnes se réveillent un matin, et leur quartier a changé. Des étrangers se sont installés progressivement, et ils ne comprennent même pas ce qu’ils disent, alors ils se sentent étrangers dans leur propre ville ».

Et donc les Ulvestrand décidèrent de retourner vivre à Oslo. “Je me suis sentie un peu coupable, après avoir travaillé en Amérique du Sud pour défendre les droits des minorités,” mais “ce n’était pas seulement les norvégiens ethniques qui partaient, c’était tous ceux qui avaient les moyens.”

L’inquiétude du défi que représente l’islam pour les valeurs nationales est largement partagée, en Norvège, même à gauche, et beaucoup à droite, et en septembre dernier, les Norvégiens ont mis au pouvoir le parti conservateur dirigé par la premier ministre Erna Solberg, ainsi que le parti du Progrès, anti-immigrationiste, après 8 ans de gouvernement d’une coalition de gauche conduite par le parti travailliste.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Selon Tore Bjorgo, qui étudie l’extrémisme de droite au Collège universitaire de la police norvégienne, il est difficile de classer le parti du Progrès à l’extrême droite, car ils sont également pour la réduction des impôts, un allègement des tracasseries administratives pour les entreprises, une meilleure protection sociale pour les personnes âgées, et pour l’élimination des postes frontières.

“C’est un parti démocratique,” avec des membres qui sont racistes et xénophobes et d’autres qui ne le sont pas. “Mais ils portent en eux des éléments qui soulèvent les tapis et les dessous la politique.”

« Le débat public sur l’islam concerne moins leurs croyances et leurs couleurs de peau que leur manque d’éducation, et leur besoin de formation” expliquait la ministre Solberg dans un interview. Compte tenu du généreux système social norvégien, le gouvernement veut s’assurer que « vous gagnerez toujours plus en travaillant qu’en ne faisant rien, et ici, c’est un sujet de débat national plus important que l’immigration.”

D’ailleurs, après la publication de cet article dans le New York Times, la famille Ulvestrands voulut préciser au journaliste sa position sur le changement qui s’opère en Norvège : tandis qu’ils sont inquiets concernant l’immigration, ils affirment ne pas être dérangés que l’islam représente un défi pour les valeurs nationales de la Norvège.

Pour ma part, je suis stupéfait de constater que le débat soit si vite passé, en Europe, de la négation de l’islamisation à la négation de ses dangers.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz