Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 février 2014

Jean-François Copé s’est emporté contre le livre «Tous à poil» qu’il a présenté comme «recommandé aux enseignants» pour les classes primaires.

« Ça vient du centre de documentation pédagogique, ça fait partie de la liste des livres recommandés aux enseignants pour faire la classe aux enfants de primaire», explique Copé. «On ne sait pas s’il faut sourire, mais comme c’est nos enfants, on n’a pas envie de sourire» ajoute Copé en tournant les pages : «A poil le bébé, à poil la baby-sitter, à poil les voisins, à poil la mamie, à poil le chien…A poil la maîtresse… Vous voyez, c’est bien pour l’autorité des professeurs !»

Je pense que Jean-François Copé n’a encore rien vu.

• Prévue pour les écoliers bâlois, la boîte d’outils pédagogiques comprenant des pénis et des vagins en peluche (source Le Matin.ch:

topelement

• A Toronto, voici comment l’on enseigne aux ados l’éducation sexuelle et à « l’anti-homophobie » (source National Post). L’article précise que :

« La façon dont l’éducation sexuelle est enseignée varie beaucoup d’un coin du pays à l’autre selon les âges à laquelle elle est enseignée, le niveau d’explicitation, et si les parents peuvent choisir de retirer leurs enfants de certains cours. En revanche, ajoute le National Post, les différents programmes d’éducation sexuelle du pays ont tous une chose en commun : ils ont la capacité de rendre furieux les parents qui trouvent ces programmes excessifs, et qui violent leur droit de contrôler le degré d’exposition de leurs enfants à ces matières », droit qui ne semble pas être reconnu aux parents français.

Sex_education_lesson

02

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

0304

05

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz