FLASH
[16/12/2017] Ah les cons! Une roquette tirée depuis Gaza tombe sur la maison d’un terroriste !  |  Les Français sont-ils jaloux ? Les médias font leurs choux-gras de la fortune de certains ministres. Ils l’ont pourtant pas volée, leur richesse ! (et ils ont enrichi la France en payant énormément d’impôts)  |  Effet Trump : 20 leaders religieux ont remis cette semaine à Trump une distinction pour son soutien aux communautés religieuses et sa décision historique de reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël  |  [15/12/2017] Amsterdam : la situation est sous le contrôle de la police, l’homme armé d’un couteau a été neutralisé  |  Israël : 3 terroristes arabes palestiniens tués lors d’affrontements  |  Amsterdam aéroport : la police a tiré sur un homme armé d’un couteau  |  Allemagne : Mülheim annule les célébrations de Hanukah en raison de la menace antisémite des magnifiques migrants de Merkel  |  Viktor Orban: « En Hongrie, il n’y aura pas de zones de non-droit. Il n’y aura pas de quartiers où nos femmes et nos filles seront poursuivies par des racailles »  |  [14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 12 février 2014

Dimanche soir, l’Angoumoisin interpellé dans la nuit de vendredi à samedi au Why Not après avoir porté des coups de couteau à trois autres clients a été incarcéré à la maison d’arrêt d’Angoulême. Il venait d’être mis en examen pour « violences volontaires avec armes ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Commerçant âgé de 34 ans, Mahidine Taïbi, l’auteur des coups de couteau, était depuis un an à la tête d’une boucherie, rue de Basseau. Très impliqué dans la vie locale, il était proche de l’équipe de Samuel Cazenave, candidat aux élections municipales d’Angoulême. « Je suis sidéré, c’est un garçon brillant, intelligent », dit le candidat UDI, assurant qu’il ne l’avait finalement pas retenu sur sa liste. « Je le lui avais annoncé il y a une semaine. »

Au cours de son audition par les enquêteurs, l’homme a affirmé que le couteau utilisé lors de l’altercation – avec une impressionnante lame de plus de 20 centimètres – appartenait à ses adversaires, qu’il s’est défendu face à une agression. Des adversaires, et futures victimes, bien connus de la justice: l’un d’eux a été incarcéré récemment dans une affaire de stupéfiants. Un autre a été condamné il y a trois semaines par le tribunal correctionnel d’Angoulême à deux ans de prison ferme, plus un de sursis, pour avoir tiré trois balles dans les jambes d’un autre homme en pleine rue à Angoulême.

Selon les premiers éléments de l’enquête, Mahidine Taïbi serait entré seul dans le bar, en milieu de nuit. Non alcoolisé, il aurait siroté un soda, toujours seul. « Un premier gars est venu le voir et est reparti. Puis ils sont revenus à deux. Ils lui ont dit quelque chose et des coups sont partis », raconte un témoin.

Présent à un mètre de la scène, Emmanuel Brissonneau, le patron de l’établissement, n’a même pas vu qu’un couteau avait été sorti. « ça a été très vite. Avec mon personnel, on les a maîtrisés. Ce n’est que quand on a vu qu’un couteau avait volé derrière le comptoir, qu’on a compris », dit-il. À ce moment-là, les trois victimes avaient réussi à sortir de la boîte de nuit. Présent à proximité de l’établissement, les policiers sont immédiatement intervenus et ont fait évacuer le Why Not.

Les trois blessés sont aujourd’hui tirés d’affaire.

http://www.charentelibre.fr/2014/02/11/incarcere-apres-les-coups-de-couteau-au-why-not,1879668.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz