FLASH
[22/08/2018] Imran Awan, l’ancien assistant informatique des démocrates du Congrès accusé de fraude bancaire, a plaidé coupable et n’a eu aucune peine de prison  |  États-Unis : Paul Manafort a été condamné pour des délits de fraudes bancaire et fiscale qui remontent à 10 ans avant la campagne électorale de Trump  |  Etats-Unis : Un immigrant illégal accusé du meurtre de Mollie Tibbetts, une étudiante à l’université de l’Iowa  |  [21/08/2018] Chômage, déficit, pouvoir d’achat : l’effet Macron ne marche pas, l’effet Trump fonctionne à fond, donc les médias crachent sur Trump  |  Une statue de la Vierge à l’Enfant décapitée dans l’Île de Noirmoutier  |  Européennes 2019 : contesté voire détesté, Emmanuel Macron en mauvaise posture  |  Orly : un « jeune » à scooter meurt en fuyant un contrôle de police, l’IGPN saisie  |  [20/08/2018] Tsahal à arrêté 11 islamistes palestiniens à Hebron et à Jérusalem lors de raids pour rechercher des terroristes  |  Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 février 2014

710623ab931c91159c35f6821aef4b20

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size= »14px »]Une réunion entre les représentants du gouvernement allemand et des dirigeants influents de la plus grande minorité musulmane, et qui avait pour mission de parler de l’égalité des sexes, a rapidement dégénéré quand les disciples de Mahomet ont été offensés qu’un lien soit fait entre l’islam et les mariages forcés.

Le titre de la conférence était : « l’égalité des sexes comme une valeur commune ».

Les participants musulmans ont non seulement refusé de discuter du sujet central de la conférence, mais ils ont « refusé de reconnaître qu’il pourrait y avoir un lien entre l’islam et le mariage forcé, » et ils ont ensuite tenté de modifier l’ordre du jour et de le remplacer par une discussion sur le moyen de «faire de l’Islam l’égale du christianisme » dans la République allemande.

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size= »14px »]La huitième Conférence annuelle de l’Islam allemand, qui se tenait en mai 2013, s’était également soldée par un échec, lorsque l’ancien ministre de l’intérieur Hans- Peter Friedrich proposa que le gouvernement travaille avec les musulmans modérés d’Allemagne pour lutter contre l’islamisme et l’extrémisme.

Le directeur du dialogue inter-religieux de l’Union turque pour les affaires islamiques [DITIB], Bekir Alboga, se plaint même que l’ancien ministre avait rendu la Conférence « inutile » en mettant sur la table « des thèmes de politique sécuritaire trop avancés. »

Mais ce n’est pas tout !

Le leader musulman ajouta que la conférence « n’avait plus de sens dans sa forme actuelle. Je ne vois pas de véritable partenariat. »

Et dans son discours, Alboga accusa même l’Allemagne de promouvoir « l’extrémisme et la radicalisation » et de ne pas en faire assez pour arrêter «l’islamophobie».

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size= »14px »]Aussi le ministre de l’intérieur Thomas de Maizière annonça une série d’«initiatives pro – musulmans », apparemment destinées à apaiser les sentiments meurtris des musulmans.

Largement désapprouvé par les conservateurs, les libéraux formulèrent un plan où des centaines de milliers de Turcs résidant en République fédérale d’Allemagne se verraient accorder automatiquement la citoyenneté allemande.

Voici ce que Maizière, cité dans Hürriyet déclara :

« Le nouveau gouvernement a un grand projet. Nous voulons une nouvelle règlementation pour la double nationalité. Cela concerne les personnes qui sont nées et ont grandi en Allemagne et qui ont deux nationalités. Cela s’applique directement à plus d’un demi-million de personnes. Parmi ceux-ci, très nombreux sont ceux dont les parents viennent de Turquie. »

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size= »14px »]Les responsables musulmans allemands furent prompts à répondre aux préoccupations pro – islamiques de Maizière :

Ils publièrent une liste de revendications qui inclue la reconnaissance officielle des fêtes musulmanes en Allemagne, l’installation d’imams dans les hôpitaux allemands, dans les infirmeries, les prisons et les unités militaires.

Malgré les efforts de Berlin pour se rapprocher de la forte communauté d’environ 3,5 millions musulmans, le gouvernement s’est attiré la colère de nombreux d’entre eux en raison de sa tentative de travailler avec les organisations pro-islamiques pour freiner le terrorisme et le djihad.

[gdl_icon type= »icon-arrow-right » color= »#FF0000″ size= »14px »]Et les musulmans ont l’objectif déclaré de convertir des millions de non-musulmans allemands à l’islam. Ils ont lancé une campagne nationale sans précédent pour distribuer gratuitement 25 millions d’exemplaires du Coran dans le cadre de leur action « Un Coran dans chaque foyer », pour que le peuple allemand comprenne mieux l’islam.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz