FLASH
[23/09/2017] Corée du Nord : le séisme détecté ce matin semble être une réplique du test nucléaire de début septembre  |  Marseille : un homme abattu en pleine rue en rapport avec le trafic de drogue  |  Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 17 février 2014

Mao Tse Tung, President of Red China.    (Photo by Keystone/Getty Images)

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le petit président autoritaire de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a allégué qu’il sera « extrêmement difficile, voire impossible », pour une Ecosse indépendante, d’adhérer à l’Union européenne (UE), dans le cas où cette région du Royaume-Uni deviendrait un Etat à l’issue du référendum de septembre 2014.

L’adhésion à l’UE d’un Etat issu d’un pays membre de l’Union « doit être approuvée par tous les autres membres de l’Union européenne », a allégué Barroso. « Nous avons vu par exemple que l’Espagne s’est opposée à la reconnaissance du Kosovo, ce qui est dans une certaine mesure un cas similaire, car il s’agit d’un nouveau pays », a-t-il raconté. Cependant, s’est cru obligé d’ajouter Barroso, « il revient (…) au peuple écossais de décider de son avenir ». Sans blague ?

L’Espagne est confrontée à la volonté indépendantiste de la région espagnole de Catalogne. Celle-ci a salué la tenue d’un référendum en Ecosse. Cependant, a poursuivi Barroso, « il revient (…) au peuple écossais de décider de son avenir ».

Le scrutin sur une Ecosse indépendante aura lieu le 18 septembre 2014. Les Ecossais pourront ensuite, si le « oui » l’emporte, déclarer leur indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni. Les indépendantistes écossais souhaitent développer leurs relations économiques avec l’Europe nordique, notamment avec la Norvège.

Le chef du gouvernement autonome écossais, Alex Salmond, a déclaré qu’aucun Etat membre de l’Union européenne n’avait annoncé qu’il s’opposerait à une adhésion de l’Ecosse à l’UE. « Aucun Etat membre n’a laissé entendre qu’il tenterait de bloquer une adhésion écossaise » à l’UE, a-t-il déclaré en réponse aux déclarations hallucinées de Barroso.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz