FLASH
[26/04/2018] Nikki Haley, l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU : « le Hamas doit arrêter d’utiliser les enfants de Gaza comme « chair à canon »  |  Mike Pompeo, fraîchement nommé secrétaire d’Etat, se rendra en Israël dimanche pour son 1er voyage officiel à l’étranger  |  Alors que Mahmoud Abbas paye les terroristes qui tuent des juifs, Israël a condamné un policier à 9 mois de prison pour la mort d’un arabe. Soit vous êtes pour le camp terroriste palestinien, soit pour la démocratie  |  France : 2 hommes interpellés près du domicile d’Emmanuel Macron au Touquet (62), après avoir tenté de renverser des piétons qui traversaient  |  Durant la nuit, Tsahal a arrêté 5 terroristes recherchés en Judée Samarie occupée par les Arabes, dont 2 armés de fusils d’assaut M-16 et de cartouches  |  [25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 17 février 2014

unnamed

L’Organisation des Nations Unies est devenue, on le sait, une monstruosité qui produit à la chaîne des textes ineptes, et qui vote en assemblée générale des décisions abjectes que n’arrêtent, pour l’heure, que le droit de veto des Etats Unis au Conseil de Sécurité. C’est aussi une monstruosité dévorante qui vise à annihiler ce qui ne lui ressemble pas et ne se plie pas à ses visées totalitaires proliférantes. Cette monstruosité est dotée d’un Conseil des droits de l’homme qui, dès lors qu’il relève des Nations Unies est une instance dirigée frontalement contre les droits de la personne humaine partout sur terre. Elle s’intéresse aux enfants, et est pourvue d’un Comité des Droits de l’enfant. On a vu siéger dans ce Comité jusqu’à l’année 2013 un représentant du régime syrien, dont on sait à quel point il se fait un point d’honneur de préserver les enfants syriens. Y siègent présentement des représentants d’autres régimes tout aussi impeccables dans leur traitement des enfants : la Russie, l’Equateur, le Sri Lanka, le Bahrein, ou l’Arabie Saoudite.

Ce Comité des droits de l’enfant est chargé de veiller sur le respect d’une Déclaration des droits de l’enfant, un texte grotesque et délétère publié et promulgué en 1990, et empli de droits créances clamant que tout enfant a droit à des parents, à la nourriture, à un toit, à une éducation, à la santé et à diverses autres choses parmi lesquelles ne manquent que les croissants au beurre au moment du petit déjeuner. Le Vatican a eu la très malencontreuse idée de signer ce texte.

Il se trouve aujourd’hui accusé par le Comité des Droits de l’enfant de le violer, et de couvrir des actes de pédophilie pratiqués au sein de l’Eglise catholique.

S’il est exact, hélas, que des cas de pédophilie se sont rencontrés dans l’Eglise catholique, ceux-ci ont été fort loin d’être généralisés, et accuser l’ensemble de l’Eglise catholique pour les crimes de quelques uns de ses membres est un procédé assez répugnant.

Voir que les accusations proviennent de pays où on marie parfois de force des petites filles à peine pubères, où les viols sur enfants et autres abus sont monnaie courante, donne aux accusations une dimension obscène. Voir que ces accusations, d’une manière plus large, viennent de l’ONU, incriminée pour d’innombrables affaires de viols, y compris des viols d’enfants, commis par des « casques bleus » sur divers continents au cours des dernières décennies donne aux accusations une dimension plus obscène encore.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il s’agit là d’une attaque contre l’Eglise catholique elle-même et, au delà, contre le Christianisme qui, lorsque les Nations Unies se fatiguent de s’en prendre sans cesse à Israël, aux Juifs et au judaïsme, constitue une autre cible de prédilection.

L’Eglise catholique n’a pas à se plier aux demandes de l’ubuesque Comité des Droits de l’Enfant (qui lui demande aussi de revoir ses principes sur la famille, la contraception et l’avortement, en somme de jeter au panier tous les principes éthiques sur lesquels elle est fondée).

L’Eglise catholique n’aurait pas dû répondre, et surtout pas comme elle l’a fait : de manière défensive et maladroite en disant que le Comité n’avait pas tenu compte des documents transmis par le Vatican (comme s’il fallait attendre autre chose d’un comité de l’ONU).

Il est juste regrettable que les grands médias aient repris les accusations comme s’il s’agissait d’une « information » : mais il est vrai qu’ils prennent tout ce qui vient de l’ONU sur ce mode, ce qui est l’une des multiples preuves que ce ne sont pas des médias d’information.

L’Eglise catholique n’aurait pas du répondre, non, ou si elle tenait à répondre, aurait du le faire de manière plus forte.

Elle devrait envisager de prendre ses distances avec l’ONU et avec le Comité susdit. Ce serait un geste de courage. Ce serait un geste éthique. Ce serait un geste salubre que d’autres pourraient, ensuite, imiter.

Il est des gens qu’il vaut mieux ne pas fréquenter, ce qui permet aux propos de ces gens de rester dans le cloaque où ils ont leur place.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz