FLASH
[19/01/2018] Agression motivée par l’islam- 2 surveillants de la prison de Borgo (Corse) ont été agressés à l’arme blanche ce matin par un détenu. Ils sont blessés, l’un gravement. Selon un délégué syndical, le détenu a hurlé : « Allah Akbar » (Corse-Matin)  |  L’incident de la Yeshiva de Bonneuil-Sur-Marne (94), où deux juifs ont été heurtés par une voiture ne semble pas au premier abord être un acte terroriste. C’est un accident de la circulation. Le chauffeur est en garde à vue (source RSB News)  |  [18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 février 2014

Charles-de-Gaulle

Michel Garroté, réd en chef  —  Les époux Asnar, un couple de pieds-noirs vivant en France métropolitaine, après avoir dû quitter précipitamment l’Algérie en 1962, poursuivent l’État français pour crime contre l’humanité ; et ils réclament réparation du préjudice moral et matériel subi, pour avoir été dépossédés de leurs biens et contraints à l’exode. Personne n’avait jusqu’à présent eu le courage d’attaquer l’État français sur ses responsabilités en la matière.

Le transfert forcé de population est un crime contre l’humanité, plaide l’avocat du couple Asnar, Me Jacques Bernadet, en faisant notamment référence à l’article 7 du Statut de Rome, texte fondateur de la Cour Pénale Internationale. Un million de pieds-noirs et des dizaines de milliers de harkis avaient dû se rendre, de jour au lendemain, en France métropolitaine, dans un climat d’épouvante, du fait qu’ils étaient persécutés par le Front de Libération Nationale algérien, après les accords d’Évian du 18 mars 1962.

L’argumentaire des époux Asnar et de Me Jacques Bernadet peut se résumer comme ceci : en 1962, la France de Charles de Gaulle ne pouvait pas ignorer que l’objectif du Front de Libération Nationale algérien était d’exterminer les pieds-noirs et les harkis ; il y a eu complicité d’épuration ethnique de la France de Charles de Gaulle contre les pieds-noirs qui eurent pour seul choix la valise ou le cercueil.

Les pieds-noirs saisissent la justice française et ils vont aussi engager d’autres procédures devant les instances internationales, notamment le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU. Sans doute ces procédures n’aboutiront-elles pas. Cela dit, elles auront au moins le mérite de relancer le débat concernant la tactique de Charles de Gaulle dans ce dossier, tactique jugée par certains comme non-planifiée, improvisée, et, de ce fait, devenue criminelle.

Du reste, ce n’est pas le seul dossier sur lequel Charles de Gaulle suscite, encore aujourd’hui, le débat. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Charles de Gaulle a choisi de s’installer à Londres et il a refusé de fournir des armes aux maquisards français. Après la Seconde Guerre mondiale, Charles de Gaulle a préféré s’allier au Parti Communiste Français et à l’URSS plutôt qu’à l’Otan et aux Etats-Unis. Enfin, Charles de Gaulle s’est rangé aux côtés du camp arabo-musulman, abandonnant Israël et alléguant que le peuple juif serait, selon lui, « un peuple dominateur et sûr de lui ».

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz