FLASH
[26/04/2018] Alors que Mahmoud Abbas paye les terroristes qui tuent des juifs, Israël a condamné un policier à 9 mois de prison pour la mort d’un arabe. Soit vous êtes pour le camp terroriste palestinien, soit pour la démocratie  |  France : 2 hommes interpellés près du domicile d’Emmanuel Macron au Touquet (62), après avoir tenté de renverser des piétons qui traversaient  |  Durant la nuit, Tsahal a arrêté 5 terroristes recherchés en Judée Samarie occupée par les Arabes, dont 2 armés de fusils d’assaut M-16 et de cartouches  |  [25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  |  Un juif orthodoxe a été poignardé il y a quelques minutes près de l’Empire State Building à Manhattan  |  Toronto : le conducteur du Van qui a foncé sur la foule a été arrêté (8 blessés, 2 morts)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 février 2014

Charles-de-Gaulle

Michel Garroté, réd en chef  —  Les époux Asnar, un couple de pieds-noirs vivant en France métropolitaine, après avoir dû quitter précipitamment l’Algérie en 1962, poursuivent l’État français pour crime contre l’humanité ; et ils réclament réparation du préjudice moral et matériel subi, pour avoir été dépossédés de leurs biens et contraints à l’exode. Personne n’avait jusqu’à présent eu le courage d’attaquer l’État français sur ses responsabilités en la matière.

Le transfert forcé de population est un crime contre l’humanité, plaide l’avocat du couple Asnar, Me Jacques Bernadet, en faisant notamment référence à l’article 7 du Statut de Rome, texte fondateur de la Cour Pénale Internationale. Un million de pieds-noirs et des dizaines de milliers de harkis avaient dû se rendre, de jour au lendemain, en France métropolitaine, dans un climat d’épouvante, du fait qu’ils étaient persécutés par le Front de Libération Nationale algérien, après les accords d’Évian du 18 mars 1962.

L’argumentaire des époux Asnar et de Me Jacques Bernadet peut se résumer comme ceci : en 1962, la France de Charles de Gaulle ne pouvait pas ignorer que l’objectif du Front de Libération Nationale algérien était d’exterminer les pieds-noirs et les harkis ; il y a eu complicité d’épuration ethnique de la France de Charles de Gaulle contre les pieds-noirs qui eurent pour seul choix la valise ou le cercueil.

Les pieds-noirs saisissent la justice française et ils vont aussi engager d’autres procédures devant les instances internationales, notamment le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU. Sans doute ces procédures n’aboutiront-elles pas. Cela dit, elles auront au moins le mérite de relancer le débat concernant la tactique de Charles de Gaulle dans ce dossier, tactique jugée par certains comme non-planifiée, improvisée, et, de ce fait, devenue criminelle.

Du reste, ce n’est pas le seul dossier sur lequel Charles de Gaulle suscite, encore aujourd’hui, le débat. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Charles de Gaulle a choisi de s’installer à Londres et il a refusé de fournir des armes aux maquisards français. Après la Seconde Guerre mondiale, Charles de Gaulle a préféré s’allier au Parti Communiste Français et à l’URSS plutôt qu’à l’Otan et aux Etats-Unis. Enfin, Charles de Gaulle s’est rangé aux côtés du camp arabo-musulman, abandonnant Israël et alléguant que le peuple juif serait, selon lui, « un peuple dominateur et sûr de lui ».

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz