Quantcast
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 février 2014

_69445377_al-sisi_ap

Le 11 janvier dernier, le général égyptien Abd el Fatah el Sissi, dont certains pensent qu’il sera candidat à la présidence égyptienne,  a déclaré lors d’un discours adressé au directorat chargé du moral des militaires égyptiens :

«L’ajustement [lire le changement ou la refonte en profondeur] du discours religieux constitue la principale bataille, et le plus grand défi que le peuple égyptien doit relever.»

Il a souligné la nécessité de présenter une nouvelle vision et une compréhension moderne et globale de l’islam, en remplacement du discours immuable qui a cours depuis 800 ans.

Il a expliqué qu’il incombe à tous de se conformer au vrai islam, afin d’améliorer l’image de cette religion aux yeux du monde, attendu que l’islam est jugé à travers le monde, depuis des décennies, comme étant la religion de la violence et de la destruction, à cause des crimes commis faussement en son nom.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’Egypte se cherche entre l’obscurantisme islamique et criminel des Frères musulmans, et l’ouverture vers l’occident.

Ainsi, Nasser, en 1953, parlant du hijab, se moquait avec l’audience des Frères musulmans dans cette vidéo devenue célèbre :

Tandis que les musulmans français de la seconde et troisième génération issue de l’immigration se rapprochent d’un islam terroriste et meurtrier, l’Egypte, berceau des Frères musulmans, tente de s’en distancier.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : Postedeveille

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz