Publié par Gaia - Dreuz le 20 février 2014

Etonnés de constater qu’elle ne s’était pas débattue, les enquêteurs avaient demandé des analyses toxicologiques. L’adolescente de 17 ans retrouvée morte dans son lit, lundi au domicile de sa mère à Maincy (Seine-et-Marne), a bel et bien été droguée avant d’être étouffée. «On a retrouvé des traces de somnifères à un dosage dix fois supérieur au dosage thérapeutique», précise ce jeudi une source judiciaire.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Un petit ami non identifié

C’est sa mère qui a fait la macabre découverte après lui avoir laissé la maison familiale pour le week-end. Cette dernière a été entendue à plusieurs reprises en audition libre par les enquêteurs, qui s’attachent à vérifier ses déclarations, en raison d’«inexactitudes» et d’«incohérences» dans son discours. Selon elle, l’adolescente avait un petit ami mais ce dernier n’a pas été identifié.

La jeune fille, qui devait fêter ses 18 ans cette semaine, a semble-t-il été étouffée par une tierce personne. La police judiciaire de Versailles a été chargée de l’enquête.

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/maincy-la-jeune-fille-retrouvee-etouffee-dans-son-lit-a-ete-droguee-20-02-2014-3609675.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz