FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 février 2014

C’est un phénomène qui n’est plus si rare. Un gang de cinq adolescentes a été entendu par la police ce jeudi à Nice (Alpes-Maritimes). Agées d’une quinzaine d’années, toutes sont soupçonnées d’avoir agressé sept autres jeunes filles de leur âge, filmant certains faits avec leurs téléphones portables. Placées en garde à vue depuis mercredi, elles devraient être déférées devant un juge pour enfants vendredi.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Des vols, des coups, des cheveux coupés

A l’origine du conflit, des «mots échangés sur Internet», explique le commissaire Nicolas Hergot, chef de la sûreté départementale des Alpes-Maritimes. Puis des rendez-vous pris, où les victimes arrivent seules et se retrouvent encerclées par la bande. L’une se retrouve les cheveux coupés, filmée pendant son calvaire partagé sur la plateforme de vidéos en ligne YouTube. Une agression avec coups a également été filmée mais pas diffusée. Certaines filles ont été dépouillées de quelques objets. Toutes sont des connaissances de collège qui se sont visiblement trouvées sur le mauvais chemin.

Ce n’est pas la première fois qu’un groupe de mineures sème la terreur à Nice. En 2011, la sûreté départementale avait neutralisé une bande d’une vingtaine de jeunes filles violentes de moins de quinze ans, auto-baptisée «Ghetto youth». Elles avaient été interpellées après les plaintes de 25 victimes. Entendues par les enquêteurs, elles ne s’étaient pas caché et avaient spontanément raconté avoir eu envie d’en découdre et de frapper des petites filles à coups de poings et coups de pieds. Elles choisissaient leurs cibles, plus fragiles, au hasard.

http://www.leparisien.fr/nice-06000/nice-un-groupe-de-filles-seme-la-terreur-dans-son-college-20-02-2014-3609597.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz