FLASH
[18/02/2019] A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 21 février 2014
Sortie de l'école
Sortie de l’école Paul Bert

Une scène où deux acteurs hommes se retrouvent sous une couette. Puis ils s’embrassent tandis que les enfants dans la salle – forcément d’affreux extrémistes de droite car ils font beurk! – tournent la tête. Dans une autre scène, deux comédiens hommes parlent de «coucher ensemble ». Et enfin, des acteurs se retrouvent en caleçon.

Voilà à quoi ressemble la pièce de théâtre qui est présentée par le Centre dramatique national (CDN) aux enfants des écoles élémentaires des Yvelines en ce moment.

Rabah, un père de famille présent lors de la représentation explique : «Au début, deux hommes parlent de mariage, de coucher ensemble. Ils se sont embrassés et se sont retrouvés ensuite sous la couette, relate-t-il. Lorsqu’il y a eu ce baiser, des enfants ont tourné la tête en s’écriant “beurk !”.»

Rabah: «À plusieurs moments aussi, des comédiens se changent sur scène et se mettent en caleçon, explique-t-il, encore étonné. On ne montre pas cela à des enfants de dix ans ! C’est choquant !»

«À la maison, je contrôle ce que regardent mes enfants. Alors si on leur montre des obscénités à l’école, comment doit-on faire ?», dit Nadia, la maman d’un enfant de CM2.

Et fait rare, les enseignants de l’école Paul Bert, majoritairement fréquentée par des musulmans, et qui étaient présents au spectacle, ont dénoncé exactement la même chose.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Magali Villain-Lopes, l’inspectrice de circonscription, a confirmé que le choix de Moby Dick, la pièce qui a été choisie, est intentionnel : la version originale parle de chasse à la baleine, mais aussi de l’amour entre hommes.

Elle avoue que la partie sur l’homosexualité – qui n’a pas sauté aux yeux des générations du 20e siècle, était bien au programme : «Le sujet ne devait pas être abordé, ou alors très légèrement » dit l’inspectrice pour calmer les parents furieux, ajoutant pour se reprendre : « Il n’est pas question en tout cas de faire de la censure.»

Sylvain Maurice, directeur du CDN, explique que le spectacle ne fait pas de «prosélytisme» dans cette adaptation de Moby Dick. Déni pavlovien de la gauche attrapée la main dans le sac.

«La mise en scène et le propos du spectacle ne cherchent à aucun moment à choquer la sensibilité des jeunes spectateurs », dit Maurice dans un communiqué. Que cherchent-ils d’autre, si ce n’est habituer les enfants à la « normalité » de l’homosexualité ?

Les parents ont insisté sur le fait que leur colère n’est «pas liée à la religion» : «Les enfants ne doivent pas voir d’images à connotations sexuelles, c’est la loi ! Cette même scène aurait été interprétée par un homme et une femme, ça aurait été aussi grave» ajoute une maman voilée.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

http://www.courrierdesyvelines.fr/2014/02/13/ecole-paul-bert-moby-dick-fait-polemique/

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :