FLASH
[23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 21 février 2014
Sortie de l'école
Sortie de l’école Paul Bert

Une scène où deux acteurs hommes se retrouvent sous une couette. Puis ils s’embrassent tandis que les enfants dans la salle – forcément d’affreux extrémistes de droite car ils font beurk! – tournent la tête. Dans une autre scène, deux comédiens hommes parlent de «coucher ensemble ». Et enfin, des acteurs se retrouvent en caleçon.

Voilà à quoi ressemble la pièce de théâtre qui est présentée par le Centre dramatique national (CDN) aux enfants des écoles élémentaires des Yvelines en ce moment.

Rabah, un père de famille présent lors de la représentation explique : «Au début, deux hommes parlent de mariage, de coucher ensemble. Ils se sont embrassés et se sont retrouvés ensuite sous la couette, relate-t-il. Lorsqu’il y a eu ce baiser, des enfants ont tourné la tête en s’écriant “beurk !”.»

Rabah: «À plusieurs moments aussi, des comédiens se changent sur scène et se mettent en caleçon, explique-t-il, encore étonné. On ne montre pas cela à des enfants de dix ans ! C’est choquant !»

«À la maison, je contrôle ce que regardent mes enfants. Alors si on leur montre des obscénités à l’école, comment doit-on faire ?», dit Nadia, la maman d’un enfant de CM2.

Et fait rare, les enseignants de l’école Paul Bert, majoritairement fréquentée par des musulmans, et qui étaient présents au spectacle, ont dénoncé exactement la même chose.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Magali Villain-Lopes, l’inspectrice de circonscription, a confirmé que le choix de Moby Dick, la pièce qui a été choisie, est intentionnel : la version originale parle de chasse à la baleine, mais aussi de l’amour entre hommes.

Elle avoue que la partie sur l’homosexualité – qui n’a pas sauté aux yeux des générations du 20e siècle, était bien au programme : «Le sujet ne devait pas être abordé, ou alors très légèrement » dit l’inspectrice pour calmer les parents furieux, ajoutant pour se reprendre : « Il n’est pas question en tout cas de faire de la censure.»

Sylvain Maurice, directeur du CDN, explique que le spectacle ne fait pas de «prosélytisme» dans cette adaptation de Moby Dick. Déni pavlovien de la gauche attrapée la main dans le sac.

«La mise en scène et le propos du spectacle ne cherchent à aucun moment à choquer la sensibilité des jeunes spectateurs », dit Maurice dans un communiqué. Que cherchent-ils d’autre, si ce n’est habituer les enfants à la « normalité » de l’homosexualité ?

Les parents ont insisté sur le fait que leur colère n’est «pas liée à la religion» : «Les enfants ne doivent pas voir d’images à connotations sexuelles, c’est la loi ! Cette même scène aurait été interprétée par un homme et une femme, ça aurait été aussi grave» ajoute une maman voilée.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

http://www.courrierdesyvelines.fr/2014/02/13/ecole-paul-bert-moby-dick-fait-polemique/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz