FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 21 février 2014

Séquestration, coups, mains ligotées, brûlure des parties génitales, menaces de mort, administration de cocaïne… Ibrahim et Pierre, deux habitants de Nangis de 24 et 25 ans ont été jugés en comparution immédiate au tribunal de Melun (Seine-et-Marne), ce vendredi, soupçonnés d’avoir martyrisé un jeune de 18 ans de la ville, dans le quartier sensible de la Mare-aux-Curés, le 12 février dernier.
Ils ont été placés en détention provisoire après avoir demandé le renvoi de leur procès pour préparer leur défense.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«Petites crapules locales»

Tout a commencé lorsque la victime, Siméon, a refusé «de donner 500 euros aux deux autres pour qu’ils s’achètent des stupéfiants» prélude à une entrée dans leur bande, a déclaré une source policière.

Les deux hommes mis en cause, qualifiés de «petites crapules locales», auraient enfermé le jeune homme dans l’appartement de l’un d’eux. Après l’avoir ligoté aux poignets et aux tibias avec des fils de rallonges électriques, ils l’auraient soumis «tout l’après-midi» à un «rite initiatique». La victime aurait reçu des coups de poing et de pied sur tout le corps, il se serait fait asperger de liquide inflammable puis les deux agresseurs auraient mis le feu à ses parties génitales. Ils l’auraient menacé de mort en brandissant un sac poubelle et assurant, scie et masse à la main, «qu’ils allaient le mettre dans ce sac et le livrer à leur fournisseur», raconte la présidente du tribunal. Ils lui auraient également fait sniffer de la cocaïne.

La victime s’est vu prescrire 3 jours d’incapacité totale de travail (ITT) pour l’ingestion de cocaïne et 3 jours pour les violences physiques subies.

Il refuse un braquage et prévient la police

Après avoir refusé d’aller braquer le Carrefour Market de Nangis à la demande de ses agresseurs, le jeune homme a finalement été libéré et a alors prévenu des proches qui ont appelé les gendarmes

Pour interpeller les deux agresseurs présumés, mercredi, pas moins de 60 gendarmes ont été mobilisés. En effet, l’un des deux hommes était particulièrement connu pour être violent. Les deux prévenus nient les faits. Mais des «éléments matériels permettent de les incriminer», explique une source policière. Intérimaires à Moissy-Cramayel et Vert-Saint-Denis, ces deux hommes au casier judiciaire déjà bien rempli ont été conduits en maison d’arrêt par les gendarmes vendredi soir. Leur procès a été renvoyé au 26 mars.

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/seine-et-marne-sequestre-et-battu-lors-d-un-rite-d-entree-dans-une-bande-21-02-2014-3612317.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz