Publié par Hervé Roubaix le 23 février 2014

LiberationLes actionnaires de Libération proposent de remettre 2 millions d’euros au pot.

Mais pour les journalo-trotskistes du quotidien, 2 millions d’euros c’est une aumône qu’ils ne veulent même pas s’abaisser à envisager.

Libération est sous la menace d’un dépôt de bilan, mais les journalistes de Libération font les enfants gâtés.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Un ami de gauche qui a toujours lu Libé expliquait ce matin : « les lecteurs ne se retrouvent plus dans un journal fait par des journalistes pour leur milieu. Savoir par avance ce qu’on va lire ne peut plus satisfaire… ce jour là Libération ferme ou se revend pour la Nième fois à un Nième malin qui croit qu’il va résoudre la quadrature du cercle…vicieux. »

Ciao les pantins,

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz