FLASH
[18/12/2018] Depuis son passage télé, l’ancienne journaliste de Charlie hebdo, @ZinebElRhazoui reçoit des centaines de menaces de mort, d’appels à la violence et au viol de la part de personnes de gauche et musulmans qui disent que l’extrême droite est fasciste  |  En pleine crise des #Giletsjaunes, Macron annonce 500 millions d’€ d’aides à l’Afrique – et un bras d’honneur aux Français  |  7 colons arabes israéliens suspectés de terrorisme ont été arrêtés dans le quartier Issawiya de Jérusalem par l’armée israélienne  |  Quand les élites sortent du bois et craignent la démocratie : Pour Olivier Duhamel, « le référendum d’initiative citoyenne est ‘extrêmement dangereux »  |  #Giletsjaunes : Plainte déposée contre Macron pour mise en danger de la vie d’autrui, violences volontaires avec arme, et racket  |  Et bien il va vous faire marron, Macron: La dette de la France devrait frôler les 100 % du PIB en 2019  |  Maroc : 2 touristes ont été égorgées au sud de Marrakech. 1 suspect a été arrêté, ses complices sont recherchés  |  Amandeep Bhogal, candidat conservateur: « Pour atteindre la prospérité il faut 4 composantes : Le droit de propriété. La primauté du droit. La liberté d’expression. La démocratie. Dans l’UE, 1 manque et sape les 3 autres – la démocratie »  |  [17/12/2018] Amnesty International alerte sur « de nombreux cas de recours excessifs à la force par des policiers » lors des manifestations des #Giletsjaunes  |  ONU vient de confirmer que le Liban a violé: la résolution 1701, la souveraineté israélienne, et 4 tunnels découverts. Il manque dans leur déclaration : qui a creusé ces tunnels ? Réponse : le Hezbollah  |  France 2 et Le Monde ne publierons pas ça – Ayatollah iranien Sadiqi, sermon du vendredi : « Plus de 100 ans de domination du monde par les démocraties libérales ont pris fin. L’humanité doit maintenant chercher un nouveau modèle inspiré par notre révolution islamique »  |  [16/12/2018] Attentat de Strasbourg : une 5e victime a perdu la vie  |  La hausse de 100 euros pour les salariés au Smic pourrait être reportée à juin. Les primes et les hausses de la fonction publique passent avant  |  France Inter interviewe un président de la confédération des commerçants indépendants anti #GiletsJaunes – sans préciser qu’il est le référent LREM de la Lozère – et rien dans le Décodex  |  Bruxelles : les manifestants contre la pacte de Marrakech sont 5 fois plus nombreux que ceux en sa faveur. A Paris, on les cherche, en vain  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Joseph Cuesta le 25 février 2014

Taddeï-1

Régulièrement attaqué pour le choix de ses invités dans son émission ‘Ce soir ou jamais !’ (les gauchistes sectaires des Inrockuptibles lui ont consacré leur Une en titrant « Faut-il brûler Taddeï ? »), Frédéric Taddeï donc, s’est expliqué sur France 2 (voir source en bas de page) : « Je ne suis pas David Pujadas, je ne fais pas une émission politique où j’invite untel parce qu’il fait tant de voix et parce que le CSA me dit que je suis obligé de l’avoir. Je fais une émission culturelle »

Taddeï : « Je ne vois pas au nom de quoi, moi, j’interdirais par principe à des gens qui écrivent des livres, qui publient des livres ou qui font des spectacles, je devrais leur interdire, par principe, de venir les défendre dans un débat à la télévision ».

Taddeï : « J’ai l’impression que ce qui s’est durci, en ce qui me concerne, c’est évidemment le fait d’être passé le vendredi soir sur France 2. Ça veut dire que pendant des années, ‘Ce soir ou jamais!’ était l’émission emblématique du service public, tout le monde en disait du bien, c’était formidable ».

Taddeï : « Tous les soirs sur France 3 puis même ensuite en hebdo où il n’y avait pas de problème, personne ne m’a jamais fait de reproches, et toutes les émissions que vous me reprochez là, ont eu lieu à ce moment-là et personne ne me les a reprochées ».

« Aujourd’hui, on en est à 650 émissions, il n’y a jamais eu un problème, jamais eu un procès, jamais eu quelque chose qui se soit dit dans cette émission qui soit répréhensible, jamais rien qui m’est obligé de dire à quelqu’un ‘de quitter ce plateau, ce que vous dites est intolérable’, ça ne s’est jamais produit ».

Taddeï : « Donc pourquoi tout à coup, on commence à me dire ‘mais vous avez invité machin il y a 5 ans etc.’. Et bien je pense que ça, c’est le fait qu’on se soit retrouvé le vendredi soir sur France 2. Cette émission qui était vue un peu comme à la marge prend une importance symbolique ».

Taddeï : « J’ai l’impression qu’un certain nombre de gens assimile l’animateur du débat à ses invités. Pour peu que vous invitiez les adversaires des gens qui se sentent concernés par le débat que vous animez, vous avez invité leur adversaire, tout à coup, vous êtes assimilés à ses adversaires ».

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/79941/-faut-il-bruler-frederic-taddei-l-animateur-repond.html

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz