FLASH
[26/04/2018] Nikki Haley, l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU : « le Hamas doit arrêter d’utiliser les enfants de Gaza comme « chair à canon »  |  Mike Pompeo, fraîchement nommé secrétaire d’Etat, se rendra en Israël dimanche pour son 1er voyage officiel à l’étranger  |  Alors que Mahmoud Abbas paye les terroristes qui tuent des juifs, Israël a condamné un policier à 9 mois de prison pour la mort d’un arabe. Soit vous êtes pour le camp terroriste palestinien, soit pour la démocratie  |  France : 2 hommes interpellés près du domicile d’Emmanuel Macron au Touquet (62), après avoir tenté de renverser des piétons qui traversaient  |  Durant la nuit, Tsahal a arrêté 5 terroristes recherchés en Judée Samarie occupée par les Arabes, dont 2 armés de fusils d’assaut M-16 et de cartouches  |  [25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 28 février 2014

Ukraine-Crimée-3

Michel Garroté, réd en chef  —  Des hommes armés non identifiés se sont déployés autour des aéroports de Simferopol et de Belbek, en Crimée, république autonome d’Ukraine. Le ministre ukrainien de l’Intérieur par intérim, Arsen Avakov, accuse, ce vendredi 28 février 2014, les forces russes d’invasion armée et d’occupation. « Je considère ce qui se passe comme une invasion armée et une occupation. En violation de tous les accords et normes internationaux », dit Avakov.

Selon lui, des unités armées de la flotte russe bloqueraient l’aéroport de Belbek, proche de la ville de Sébastopol, aéroport dans lequel se trouveraient des militaires et des garde-frontières ukrainiens. « Dehors, des militaires en treillis et armés sans signe distinctif, mais ne cachant pas leur appartenance. L’aéroport ne fonctionne pas. Il n’y a pour l’instant pas d’affrontement armé », selon Avakov.

A Simferopol, chef-lieu de la Crimée, des hommes armés ont également pris le contrôle de l’aéroport et ils n’auraient pas dissimulé leur appartenance aux forces armées russes. Un observateur sur place a constaté la présence d’hommes armés de kalachnikov, portant un uniforme sans aucun signe distinctif, dans l’aéroport de Simféropol, qui continue toutefois de fonctionner. Interrogés sur leur origine, ceux-ci se seraient refusés à tout commentaire.

Toujours à Simféropol, des manifestants brandissant des drapeaux de la flotte russe de la mer Noire se sont immédiatement rassemblés devant l’aéroport. Hier jeudi, un commando prorusse avait déjà pris possession du parlement local et du gouvernement local de la ville de Simferopol. Ils avaient hissé le drapeau russe sur la façade du bâtiment. Quelques heures plus tard, le parlement local, réuni dans ce bâtiment, avait voté l’organisation le 25 mai d’un référendum pour plus d’autonomie, limogeant le gouvernement local.

La Crimée, dans le sud de l’Ukraine, où est basée la flotte russe de la mer Noire, est effectivement en proie à des tensions séparatistes croissantes. Peuplée majoritairement de russophones, la Crimée est la région d’Ukraine la plus opposée aux nouvelles autorités provisoires en place à Kiev, après la destitution du président Viktor Ianoukovitch et la nomination du Premier ministre de transition Arseni Iatseniouk.

A Kiev, le Parlement a voté ce vendredi une résolution appelant les Etats-Unis et la Grande-Bretagne à garantir sa souveraineté après la prise de contrôle dans la nuit de deux aéroports de Crimée par des hommes en armes. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Russie sont garants de l’indépendance de l’Ukraine depuis la signature d’un Mémorandum à Budapest en 1994.

Un conseil de sécurité nationale et de défense a eu lieu aujourd’hui, à 09H00 GMT, au sujet de la situation en Crimée, a annoncé le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov à la tribune du Parlement ukrainien. Selon lui également, les hommes en armes qui occupent depuis hier jeudi les locaux du gouvernement et du parlement de Crimée à Simféropol seraient des « terroristes armés opérant sous le drapeau russe ». Le parlement ukrainien appelle à une réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU pour examiner la crise que connaît actuellement le pays.

Les rapports selon lesquels l’aéroport de la ville ukrainienne de Simféropol en Crimée aurait été occupé par des inconnus armés sont faux, annonce une porte-parole de l’aéroport. « Les avions partent et arrivent comme prévu. Les informations sur la présence d’hommes armés à l’aéroport ne correspondent pas à la réalité », a fait savoir la porte-parole.

Le 25 février, la population russophone de la presqu’île a entamé une action de durée indéterminée devant le siège du parlement de Crimée en signe de protestation contre les nouvelles autorités de Kiev. Hier jeudi, le parlement de Crimée a limogé le gouvernement local et fixé au 25 mai prochain un referendum sur l’élargissement des pouvoirs de la république autonome, une des exigences des manifestants.

Reproduction autorisée avec mention :

Michel Garroté réd en chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz