FLASH
[15:36] Le gouvernement français lance un groupe de réflexion sur la prostitution des mineures. Ils ont besoin d’un groupe de réflexion pour un sujet pareil ?  |  Le maire communiste de New York annonce une vague de 9 000 chômages techniques dans un contexte de crise budgétaire suite à sa gestion déplorable  |  Gavin Newsom, gouverneur de Californie, interdit les véhicules à essence à partir de 2035  |  Un rapport du Sénat lie Hunter Biden (le fils de Joe) à un « réseau de prostitution et de traite des êtres humains »  |  La Belgique passe au rouge sur la carte européenne du coronavirus  |  Pékin derrière la demande de la Barbade à abandonner la Reine d’Angleterre comme chef d’État  |  Un navire de guerre russe entre en collision avec un navire danois  |  Les États-Unis rejettent Loukachenko comme dirigeant légitimement élu du Belarus  |  Les électeurs de Biden attaquent la maison d’un supporter de Trump du Minnesota  |  Portland refuse l’autorisation de rassemblement des Proud Boys à cause du COVID, et autorise le rassemblement Black Lives Matter en raison de la liberté d’expression  |  Le Venezuela va expédier du pétrole à l’Iran malgré les menaces de sanction américaines  |  Les négociations à Abou Dhabi entre les États-Unis et le Soudan se sont terminées sans avancée sur la reconnaissance d’Israël par le Soudan  |  4 antifa, dont le partenaire d’un homme tué à Kenosha, poursuivent Facebook pour avoir « permis à des milices de droite de recruter »  |  Portland : Des émeutiers antifa et soutiens de Biden ont tiré un mortier sur le bâtiment de la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Hervé Roubaix le 2 mars 2014
Jeune soldate de Tsahal sous les jets de pierre
Jeune soldate de Tsahal sous les jets de pierre

NGO Monitor (www.ngo-monitor.org), association sans but lucratif qui contrôle la neutralité des actions, des rapports et des déclarations des ONG politiques engagées dans le conflit entre les arabes et les israéliens, vient de dénoncer un rapport établi par la très honorable Amnesty International.

Selon NGO Monitor, Amnesty International a publié un rapport qui « reflète un manque de professionnalisme et de méthodologie », et se « base sur de fausses données pour demander des sanctions contre Israël ». Le plus troublant, prévise NGO Monitor, est que « ce rapport coïncide avec la campagne mondiale annuelle de BDS pour le boycott d’Israël », « semaine contre l’apartheid israélien » (qui a maintes et maintes fois été démonté comme un banal hoax).

NGO Monitor : Le rapport d’Amnesty porte le nom de « la gâchette facile : utilisation de force disproportionnée sur la rive ouest du Jourdain », et il accuse Israël de façon perverse et fausse de « grossière négligence pour la vie humaine », et appelle à la guerre politique contre Israël sous la forme d’un embargo de fourniture d’armes.

NGO Monitor : « Les accusations d’Amnesty International sont ouvertement biaisées, et reflètent le manque total de méthode crédible dans leur recherche des faits, » a déclaré le professeur Gerald Steinberg, président de NGO Monitor. « Amnesty n’a ni le savoir faire, ni la crédibilité pour analyser et donner des blames concernant les morts dans le contexte des violentes confrontations en Judée Samarie. Comme par le passé, les accusations de leur rapport reprennent [sans émettre aucun doute] des ‘témoignages’ de Palestiniens impossibles à vérifier. »

NGO Monitor : Et de fait, dans une interview sur Al Jazeera du 10 février, le secrétaire général d’Amnesty International, Salil Shetty, a reconnu : « nous ne sommes pas experts dans les matières militaires. Donc nous ne voulons pas, en quelque sorte, pontifier sur des sujets que nous ne comprenons pas vraiment. »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

NGO Monitor : Pourtant, dans son rapport, Amnesty porte un certain nombre d’accusations sans présenter la moindre preuve, comme, par exemple, que « les Palestiniens tués par des soldats israéliens ne semblaient pas poser une menace mortelle directe et immédiate ». Cette déclaration contraste avec celle d’une autre ONG, B’Tselem, qui reconnait que la majorité des pertes du coté palestinien ont eu lieu durant des affrontements violents et des confrontations avec le personnel israélien chargé de la sécurité. Le fait qu’Amnesty ait supprimé de son rapport toute mention de ce contexte essentiel, et le fait qu’ils emploient de façon abusive le terme « civil » pour désigner des combattants, ajoute à leur manque de crédibilité.

NGO Monitor : De la même façon, en 2009, Amnesty avait joué un rôle central dans l’établissement du rapport Goldstone controversé puis rejeté par son propre auteur, sur le conflit avec Gaza.

NGO Monitor : Ainsi, NGO Monitor a apporté la preuve que l’équipe de « recherche » sur Israël comprend deux personnes engagées par ailleurs dans l’activisme politique anti-israélien, et n’ont aucune connaissance en matière militaire ou de droit international.

NGO Monitor : dans son dernier rapport, pas une seule définition juridique, pas une seule comparaison factuelle, pas un seul exemple ne viennent étayer les accusations d’Amnesty que les forces israéliennes sont « rapides de la gâchette » et « sans pitié ». En fait, l’examen des rapports de police révèle que l’armée israélienne utilise bien plus de retenue, compte tenu d’état permanent du conflit armé, et des situations dangereuses qui justifient l’usage de la force, y compris les violentes émeutes et les attaques terroristes. Par exemple, selon les statistiques du FBI, entre 2008 et 2012, plus de 2000 personnes ont été tuées aux Etats Unis par les forces de police. Un seul jour de manifestation en Ukraine la semaine dernière a fait entre 39 et 100 morts, tués par les forces de l’ordre, et au moins 13 personnes ont été tuées par la police au Venezuela. Il y a eu également 4 tués et des douzaines de blessés en Thaïlande. Les forces égyptiennes ont tué plus de 500 protestataires en une seule journée en août 2013.

NGO Monitor : « Une fois de plus, Amnesty affiche une obsession idéologique disproportionnée vis à vis d’Israël, » ajoute Steinberg continued. « La publication du rapport d’Amnesty coïncide [HR: et ce n’est pas une coïncidence] avec la semaine des activités anti-israéliennes du mouvement antisémite BDS, qui se sert de la diabolisation pour promouvoir le boycott et les sanctions contre Israël. Amnesty International devrait avoir honte de son rôle en exploitant les fondements moraux des Droits de l’homme pour justifier une guerre politique contre Israël. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz