FLASH
[23/09/2017] Corée du Nord : le séisme détecté ce matin semble être une réplique du test nucléaire de début septembre  |  Marseille : un homme abattu en pleine rue en rapport avec le trafic de drogue  |  Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 mars 2014

UN MILLIER DE CLANDESTINS NORD-AFRICAINS ATTEIGNENT L'ÎLE DE LAMPEDUSA

En 2012, 125 594 demandes de visas d’entrée en EU ont été déposées, soit une augmentation de 14% par rapport à 2010. La France étant l’État membre recevant le plus de demandes de visas (81 180), suivie par l’Italie et l’Allemagne, avec près de 10 000 demandes chacun.

Fin 2012, 343 963 Tunisiens résidaient en UE, dont plus de la moitié, 185 010 exactement, en France (données Eurostat).

Peu satisfait de ces mauvais chiffres, Cécilia Malmström, la Commissaire européenne chargée des Affaires intérieures et Mr Tahar Cherif l’Ambassadeur de la Tunisie auprès de la Belgique et de l’Union européenne, ainsi que dix Ministres (Belgique, Danemark, Allemagne, Espagne, France, Italie, Pologne, Portugal, Suède, Royaume Uni) ont signé un partenariat pour «faciliter la circulation des personnes entre l’UE et la Tunisie, ainsi qu’à promouvoir une gestion commune et responsable des flux migratoires existants, notamment à travers la simplification des procédures de l’octroi de visas. »

« Dans ce cadre, l’UE va également soutenir les autorités tunisiennes dans leurs efforts concernant le domaine d’asile, en vue d’établir un système de protection pour les réfugiés et les demandeurs d’asile. Par le biais de ce partenariat, l’UE et la Tunisie, développeront non seulement leurs relations bilatérales dans les domaines de la migration, la mobilité et la sécurité, mais coopéreront ensemble afin de mieux affronter les défis présents en Méditerranée», a ajouté Cecilia Malmström.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Parmi les initiatives du partenariat, il est prévu que:

  • L’UE et la Tunisie vont faciliter les procédures d’octroi des visas,
  • L’UE va mieux informer les tunisiens possédant les qualifications requises sur les offres d’emploi, d’étude et de formation disponibles dans l’UE,
  • L’UE va faciliter la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles et universitaires,
  • L’UE va favoriser une meilleure intégration des ressortissants tunisiens en situation régulière,
  • L’UE va optimiser l’impact de la migration sur le développement, notamment par le renforcement du rôle des communautés tunisiennes à l’étranger impliquées dans le développement de la Tunisie,
  • L’UE ont entamé une négociation sur un accord de réadmission des migrants irréguliers, et pour lutter contre la traite des êtres humains et le trafic des migrants et améliorer la sécurité des documents d’identité et de voyage, ainsi que la gestion des frontières.

Des négociations visant à conclure un partenariat identique ont été engagées avec la Jordanie.

Ces partenariats s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de l’approche globale des migrations développée par l’UE au cours de ces dernières années (IP/11/1369 et MEMO/11/800).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://europa.eu/rapid/press-release_IP-14-208_fr.htm

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz