FLASH
[11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  |  #Strasbourg : nous publions sur Dreuz.info la première photo du suspect  |  Attentat de #Strasbourg : juste pour se tenir informé, les journalistes ont-ils déjà commencé à parler de « dérangé mental » ?  |  #Strasbourg – info non confirmé : le terroriste devait être interpellé ce matin à son domicile pour homicide  |  #Strasbourg : selon BFM, le nouveau bilan est d’au moins 4 morts  |  Suède, Malmö : Le père d’un garçon de 7 ans a été arrêté pour avoir frappé un cambrioleur qui a mis une arme dans la bouche de l’enfant  |  #Strasbourg : le nouveau bilan ne cesse de s’alourdir : 2 morts, 14 blessés dont 7 graves  |  #Strasbourg: Le terroriste, un Français de souche nord-africaine, est lourdement armé. Il est cerné et retranché par la police à Neudorf, chez un épicier de la rue d’Épinal.  |  #Strasbourg : le terroriste était fiché S, une liste de surveillance. Si c’est comme ça que le gouvernement « surveille », il y a de quoi être effrayé  |  #Strasbourg : le terroriste de 29 ans, né à Strasbourg est d’origine nord-africaine, donc il faut encore plus d’immigration  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 mars 2014

Marie-Charline-Pacquot-et-son-compagnon-Pierre-Moscovici-le-14-juillet-place-de-la-Concorde_exact810x609_l

Fiers de leurs bilan, c’est ce qui se lit sur les visages satisfaits des ministres de François Hollande que les Français, dans leur grande sagesse, ont choisi pour président.

A Bruxelles, on grince des dents, et si les enregistrements des conversations de ces messieurs étaient transmises aux bons journalistes, on les entendrait traiter les ministres français de bons à rien.

Déséquilibres macroéconomiques, manque de compétitivité, niveau de dette trop élevé, déficits abyssaux, trop lent en matière de réformes, risque lourd sur l’ensemble de la zone euro,« compte tenu de son importance », voilà ce qui est reproché au gouvernement socialiste que le monde entier nous envie.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et ce n’est pas tout…

• Malgré les mesurettes prises pour favoriser la compétitivité, « le coût du travail reste élevé et pèse sur les marges des entreprises », affirme Olli Rehn, le commissaire en charge des Affaires économiques.

• Et puis avec une dette dépassant les 95%, Bruxelles craint que la France entraîne toute la zone euro dans la tourmente : les marchés financiers, les pays fragiles, et l’euro, tout pourrait y passer.

• Et bien entendu, le serpent de mer, le déficit public n’a aucune chance de revenir à 3%. Ni en 2014, ni en 2015 : ni Moscovici le ministre des finances, ni Ayrault le premier ministre, ni Cazeneuve le ministre du budget, ni Montebourg, n’ont la moindre petite idée de comment y arriver.

Et ceux qui ont assez de courage pour s’exprimer librement savent que le « pacte de responsabilité » est une grosse daube qui ne va servir à rien. Ironique, Olli Rehn a déclaré : « Nous attendons avec impatience de pouvoir analyser les détails ».

Faut-il le dire : les Français sont les seuls fautifs et ils n’ont pas fini de le payer. Ils ont élu un homme sans expérience, sans réfléchir aux conséquences. Vite fatigués de Sarkozy bling bling, ils ont voté non pas pour Hollande mais contre Sarkozy. Ce dernier, a la date d’aujourd’hui, n’a pas donné, en public ou en privé, le moindre signe indiquant qu’il a appris de ses erreurs : s’il se représente et qu’il est élu, il refera les mêmes. Mais les Français s’en foutent : ils ne veulent plus de Hollande et ne voteront pas pour Sarkozy mais pour se débarrasser du Flanby. Trois semaines plus tard, ils se gausseront de Sarkozy et les médias constateront que rien décidément, n’a changé…

Tant que les Français n’auront pas un candidat pour qui voter, mais des candidats dont ils ne veulent plus, elle s’enfoncera.

Sans parler de cette ENA qui fabrique des bras cassés prétentieux et incompétents.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz