FLASH
[20/11/2017] Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  |  Des avions de combat israéliens ont survolé la région du Djebel Sheikh (Hermon), ainsi que plusieurs villes du sud du Liban  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 mars 2014

Marie-Charline-Pacquot-et-son-compagnon-Pierre-Moscovici-le-14-juillet-place-de-la-Concorde_exact810x609_l

Fiers de leurs bilan, c’est ce qui se lit sur les visages satisfaits des ministres de François Hollande que les Français, dans leur grande sagesse, ont choisi pour président.

A Bruxelles, on grince des dents, et si les enregistrements des conversations de ces messieurs étaient transmises aux bons journalistes, on les entendrait traiter les ministres français de bons à rien.

Déséquilibres macroéconomiques, manque de compétitivité, niveau de dette trop élevé, déficits abyssaux, trop lent en matière de réformes, risque lourd sur l’ensemble de la zone euro,« compte tenu de son importance », voilà ce qui est reproché au gouvernement socialiste que le monde entier nous envie.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et ce n’est pas tout…

• Malgré les mesurettes prises pour favoriser la compétitivité, « le coût du travail reste élevé et pèse sur les marges des entreprises », affirme Olli Rehn, le commissaire en charge des Affaires économiques.

• Et puis avec une dette dépassant les 95%, Bruxelles craint que la France entraîne toute la zone euro dans la tourmente : les marchés financiers, les pays fragiles, et l’euro, tout pourrait y passer.

• Et bien entendu, le serpent de mer, le déficit public n’a aucune chance de revenir à 3%. Ni en 2014, ni en 2015 : ni Moscovici le ministre des finances, ni Ayrault le premier ministre, ni Cazeneuve le ministre du budget, ni Montebourg, n’ont la moindre petite idée de comment y arriver.

Et ceux qui ont assez de courage pour s’exprimer librement savent que le « pacte de responsabilité » est une grosse daube qui ne va servir à rien. Ironique, Olli Rehn a déclaré : « Nous attendons avec impatience de pouvoir analyser les détails ».

Faut-il le dire : les Français sont les seuls fautifs et ils n’ont pas fini de le payer. Ils ont élu un homme sans expérience, sans réfléchir aux conséquences. Vite fatigués de Sarkozy bling bling, ils ont voté non pas pour Hollande mais contre Sarkozy. Ce dernier, a la date d’aujourd’hui, n’a pas donné, en public ou en privé, le moindre signe indiquant qu’il a appris de ses erreurs : s’il se représente et qu’il est élu, il refera les mêmes. Mais les Français s’en foutent : ils ne veulent plus de Hollande et ne voteront pas pour Sarkozy mais pour se débarrasser du Flanby. Trois semaines plus tard, ils se gausseront de Sarkozy et les médias constateront que rien décidément, n’a changé…

Tant que les Français n’auront pas un candidat pour qui voter, mais des candidats dont ils ne veulent plus, elle s’enfoncera.

Sans parler de cette ENA qui fabrique des bras cassés prétentieux et incompétents.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz