Quantcast
FLASH
[24/05/2019] Attentat Lyon : au moins treize personnes ont été blessées  |  Explosion à Lyon après un colis piégé, le parquet anti-terroriste saisi  |  [23/05/2019] En Ile-de-France majoritairement immigrée, 10 200 hommes et femmes sont séropositifs sans le savoir, selon les estimations de l’Institut national de la santé  |  Inde : victoire historique du parti conservateur de Modi aux législatives  |  Le président du directoire du journal Le Monde, Louis Dreyfus, convoqué le 29 mai par la DGSI  |  Marine Le Pen devra rembourser 300 000 € au Parlement européen, dans l’affaire des assistants parlementaires des députés européens FN  |  Hérault : Une dizaine de tombes du cimetière de Bédarieux dégradées et vandalisées  |  [22/05/2019] Centrafrique : une religieuse franco-espagnole, âgée de 77 ans, a été égorgée  |  [21/05/2019] Effet Trump. Nouveau sondage : la confiance du public dans le marché de l’emploi atteint 71% – plus haut de toute l’histoire des Etats-Unis (Gallup)  |  La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  |  [20/05/2019] Israël : les militaires de rang officiers et supérieurs ne doivent plus utiliser que des iPhone car ils ont un meilleur niveau de sécurité que tous les concurrents  |  mardi 21 mai, manifestation pro-Israël devant l’Ambassade d’Islande (52 avenue Victor-Hugo, 16e) à 19 heures. N’hésitez pas à venir nombreux avec des drapeaux Israéliens  |  Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Joseph Cuesta le 6 mars 2014

Sarkozy-Bruni-2

Joseph Cuesta – Je n’éprouve pas la moindre compassion pour Nicolas Sarkozy et pour Carla Bruni, suite aux enregistrements effectués par Buisson et qui ont fuités. Je n’ai jamais éprouvé la moindre compassion pour ce couple pipole-nul, à la fois suffisant et insuffisant. Il en va de même pour 99% (100% ?) des rédactrices et  des rédacteurs de dreuz.info, notamment Grumberg et Garroté. En fait, sur ce blog, le coupe agace.

Cela dit, la question que les politiciens français auraient dû poser ces derniers jours, c’est d’où viennent les fuites concernant les enregistrements effectués par Buisson. Or, cette question n’est posée qu’aujourd’hui. Mieux vaut tard que jamais.

Ainsi, Le député UMP des Yvelines Henri Guaino a demandé ce jeudi à la garde des Sceaux, Christiane Taubira, si les enregistrements de conversations élyséennes faits par Patrick Buisson avaient été saisis par la police. « Je voudrais savoir d’où viennent les fuites. Je demande à Mme Taubira de nous dire si ces enregistrements ont été saisis par la police », a dit Guaino, ancienne plume de Sarkozy.

« Il n’y a jamais eu d’autorisation demandée à quiconque, y compris au président de la République », a poursuivi Guaino qui a dénoncé un viol de son intimité. Pour lui, « il n’y a pas de complot de l’extrême-droite dans cette affaire » qui « révèle une forme de paranoïa et de maladie mentale. On trouvera dans ces enregistrements de quoi monter les uns contre les autres. On n’y trouvera rien de scandaleux », a dit Guaino.

Car en effet, l’affaire Buisson, ce n’est pas seulement ce que révèlent les enregistrements, mais c’est aussi d’où viennent les fuites concernant les enregistrements effectués par Buisson. Les enregistrements, en eux-mêmes, ne révèlent que des propos tels que les tiennent tous les politiciens en privé, de gauche comme droite. Du reste, à cet égard, les exemples ne manquent. Or, voici que Christiane Taubira se prétend atterrée et elle parle même d’atteinte à la morale publique et aux institutions.

Mais Madame Taubira n’est-elle pas responsable, elle aussi, en tant que ministre de la Justice, de ces atteintes aux institutions ? L’affaire Buisson ne réside-t-elle pas également dans le fait que les enregistrements ont, semble-t-il, été saisis par la justice lors de perquisitions, dans l’affaire des sondages de l’Elysée. En clair, les fuites sur ces enregistrements ne viendraient-elles pas de l’institution judiciaire ? N’y a-t-il pas eu ici viol du secret de l’instruction ? Oui ? Non ? On apprécierait des réponses à toutes ces questions.

Reproduction autorisée avec mention :

Joseph Cuesta  www.dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz