Publié par Hervé Roubaix le 7 mars 2014

Le harcèlement médiatique, que dis-je, la bassesse médiatique décomplexée, a connu un point culminant avec une chasse à l’homme lancée par un journaliste de i>telé contre Patrick Buisson – attention, images assez répugnantes :

Les premiers mots de Patrick Buisson – Le 06/03/2014 à 20h35

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Acclamer un terroriste invité à la tribune de la fête de l’huma, et pourchasser dans les ruelles un homme qui n’a tué personne, voilà l’éthique des médias français.

On ne demandera pas à Mickaël Chaillou, le reporter qui inspire dégoût dans sa façon de pourchasser Patrick Buisson dans les ruelles en l’invectivant, ce qu’il a retenu, à l’école des journalistes, de la présomption d’innocence : c’est là qu’on enseigne qu’elle ne s’applique qu’à gauche.

Terminons sur une note d’humour plus oublier l’aigrefin Chaillou : qui a dit que Sarkozy ne se savait pas enregistré par Buisson ?

BiG6AE5IAAAl_Im.jpg-large

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

25
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz